Maroc : malgré l’interdiction de la crypto-monnaie, les transactions de Bitcoin explosent

24 mars 2021 - 07h20 - Ecrit par : A.S

Au Maroc, les volumes de transactions Bitcoin pair-à-pair ont connu un net accroissement au cours des trois dernières années. Une explosion des transactions a été enregistrée en février dernier.

Le bitcoin connaît un succès sans précédent au Maroc. Selon Jukka Blomberg, directeur du marketing de LocalBitcoins, février 2021 a été le « meilleur mois de l’histoire » de la plate-forme au Maroc en termes de volumes de négociation. Il a fait savoir qu’environ 900 000 dollars de bitcoin avaient été échangés sur la plate-forme tout au long du mois. LocalBitcoins a également enregistré une augmentation de 30 % des inscriptions d’utilisateurs bitcoin entre 2019 et 2020, avec plus de 700 nouveaux comptes créés, a-t-il ajouté.

Pourtant, l’utilisation des crypto-monnaies est interdite dans le royaume. En novembre 2017, l’Office des changes a prévenu les Marocains que les transactions en monnaie virtuelle constituaient une infraction à la réglementation des changes et étaient passibles de sanctions et d’amendes. Les régulateurs financiers continuent d’afficher un scepticisme quant à l’utilisation des crypto-monnaies, alors que Bank Al-Maghrib (BAM) réfléchit à la création d’un e-dirham. D’ores et déjà, le Maroc s’est doté d’un cadre institutionnel dédié à la thématique de Central Bank Digital Currency (CBDC).

Volume de transactions des bitcoins sur la plateforme au Maroc

L’interdiction a été contreproductive, car le trading sur des plates-formes pair-à-pair telles que LocalBitcoins a augmenté régulièrement au fil des ans. Les volumes de trading sur la plateforme ont ainsi connu une forte augmentation de 215 % au cours de la période allant de novembre 2017 à février 2021.

En 2020, l’envolée du bitcoin a stimulé la demande de crypto-monnaies dans le monde entier. Au Maroc, une combinaison de curiosité et d’un désir d’autonomie financière pousse les Marocains à acheter de la cryptomonnaie, a expliqué à CoinDesk Insaf Nori, responsable de la communauté Moyen-Orient de la société de crypto-monnaie Decred. « Certains utilisateurs veulent juste le gain rapide des crypto-monnaies. Certains d’entre eux veulent la liberté financière parce qu’ils n’utilisent pas de banques », a-t-il ajouté.

Tags : Banques - Bank Al-Maghrib (BAM) - Bitcoin

Aller plus loin

Le Maroc veut encadrer l’usage des cryptomonnaies

Afin de lutter contre le blanchiment d’argent et les activités illégales, le Maroc envisage de réglementer l’usage des cryptomonnaies. Un projet de loi sera initié à cet effet dans...

Maroc : les autorités mettent en garde contre le Bitcoin

Les autorités financières s’inquiètent des risques que continuent de prendre certains Marocains dans l’utilisation des monnaies virtuelles du type Bitcoin malgré l’interdiction au...

Le Maroc, premier en matière de transactions de Bitcoin en Afrique du Nord

Le Maroc arrive en tête des pays de l’Afrique du Nord en matière de volumes de transactions Bitcoin pair-à-pair et se classe quatrième sur le continent africain. C’est ce que...

Marrakech : le Bitcoin fait de nouvelles victimes

Malgré les mises en garde des autorités, plusieurs Marocains, dont des hommes d’affaires, se sont fait piéger en se faisant escroquer environ 30 millions de dirhams via des...

Nous vous recommandons

Fès : nouveaux tarifs pour les petits taxis

A Fès, le tarif des trajets courts en petits taxis est en hausse. Il faut débourser désormais 6 dirhams au lieu de 4 dirhams auparavant.

Précisions sur l’auto-isolement des MRE

Le ministère du Tourisme informe que depuis le 14 juillet, les MRE et les membres de leurs familles en provenance d’un pays de la liste B, ayant reçu une seule dose de vaccin ou non vaccinés pourront désormais effectuer un auto-isolement d’une durée de 5...

Informatique : l’École 1337 parmi les 5 meilleures du monde

L’École marocaine de coding 1337 s’est classée première en Afrique et 5ᵉ au niveau mondial, lors du CodinGame Spring Challenge 2022.

Le Maroc envisage des mesures de représailles contre l’Égypte

Le Maroc envisage des mesures de représailles contre l’Égypte, l’accusant de pratiquer une politique de « blocage » contre les produits marocains. Une situation qui fait perdre annuellement au royaume quelque 6 milliards de...

Le Maroc va-t-il lever les restrictions sanitaires liées au Covid-19 ?

Le Maroc pourrait lever progressivement les mesures de restrictions sanitaires comme l’ont déjà fait certains pays notamment les États-Unis et la France. Dans ce sens, un plan est en cours de finalisation.

Le Luxembourg autorise les Marocains sur son territoire

Les citoyens marocains désireux de se rendre au Luxembourg peuvent effectuer leur voyage par voie aérienne, à condition de détenir un certificat prouvant un schéma vaccinal complet qui est considéré comme équivalent. Telle est la décision prise par les...

Le Puy-de-Dôme, un département de transit pour le cannabis marocain

Les douanes de Clermont-Ferrand sont impliquées dans la lutte contre le trafic de drogue dans le Puy-de-Dôme, un département de transit pour le cannabis marocain ainsi que d’autres stupéfiants. En tout, 380 kilos de stupéfiants saisis depuis janvier...

Le dirham recule face à l’euro

Sur le marché des changes, la paire DH/EUR affiche une baisse hebdomadaire de 0,34 % tandis que DH/USD est en hausse de 0,43 % la semaine dernière.

Jamal Ben Saddik affronte Rico Verhoeven ce samedi

C’est le jour j pour le Marocain Jamal Ben Saddik qui affronte ce samedi 23 octobre le néerlandais Rico Verhoeven dans le cadre du Glory Collision 3. Le Marocain se dit prêt à relever ce défi colossal.

Vols directs Maroc-Israël : Royal Air Maroc critiquée

Les tour-opérateurs israéliens dénoncent la hausse des tarifs des vols directs Maroc-Israël opérée par les compagnies aériennes Royal Air Maroc et El AL.