Maroc : malgré l’interdiction de la crypto-monnaie, les transactions de Bitcoin explosent

24 mars 2021 - 07h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Au Maroc, les volumes de transactions Bitcoin pair-à-pair ont connu un net accroissement au cours des trois dernières années. Une explosion des transactions a été enregistrée en février dernier.

Le bitcoin connaît un succès sans précédent au Maroc. Selon Jukka Blomberg, directeur du marketing de LocalBitcoins, février 2021 a été le « meilleur mois de l’histoire » de la plate-forme au Maroc en termes de volumes de négociation. Il a fait savoir qu’environ 900 000 dollars de bitcoin avaient été échangés sur la plate-forme tout au long du mois. LocalBitcoins a également enregistré une augmentation de 30 % des inscriptions d’utilisateurs bitcoin entre 2019 et 2020, avec plus de 700 nouveaux comptes créés, a-t-il ajouté.

Pourtant, l’utilisation des crypto-monnaies est interdite dans le royaume. En novembre 2017, l’Office des changes a prévenu les Marocains que les transactions en monnaie virtuelle constituaient une infraction à la réglementation des changes et étaient passibles de sanctions et d’amendes. Les régulateurs financiers continuent d’afficher un scepticisme quant à l’utilisation des crypto-monnaies, alors que Bank Al-Maghrib (BAM) réfléchit à la création d’un e-dirham. D’ores et déjà, le Maroc s’est doté d’un cadre institutionnel dédié à la thématique de Central Bank Digital Currency (CBDC).

L’interdiction a été contreproductive, car le trading sur des plates-formes pair-à-pair telles que LocalBitcoins a augmenté régulièrement au fil des ans. Les volumes de trading sur la plateforme ont ainsi connu une forte augmentation de 215 % au cours de la période allant de novembre 2017 à février 2021.

En 2020, l’envolée du bitcoin a stimulé la demande de crypto-monnaies dans le monde entier. Au Maroc, une combinaison de curiosité et d’un désir d’autonomie financière pousse les Marocains à acheter de la cryptomonnaie, a expliqué à CoinDesk Insaf Nori, responsable de la communauté Moyen-Orient de la société de crypto-monnaie Decred. « Certains utilisateurs veulent juste le gain rapide des crypto-monnaies. Certains d’entre eux veulent la liberté financière parce qu’ils n’utilisent pas de banques », a-t-il ajouté.

Sujets associés : Banques - Bank Al-Maghrib (BAM) - Bitcoin

Aller plus loin

Le Maroc va-t-il créer sa propre monnaie virtuelle ?

Bank Al-Maghrib (BAM) réfléchit à la création d’un e-dirham. En attendant, le Maroc s’est doté d’un cadre institutionnel dédié à la thématique de Central Bank Digital Currency...

Maroc : les autorités mettent en garde contre le Bitcoin

Les autorités financières s’inquiètent des risques que continuent de prendre certains Marocains dans l’utilisation des monnaies virtuelles du type Bitcoin malgré l’interdiction...

Le Maroc, premier en matière de transactions de Bitcoin en Afrique du Nord

Le Maroc arrive en tête des pays de l’Afrique du Nord en matière de volumes de transactions Bitcoin pair-à-pair et se classe quatrième sur le continent africain. C’est ce que...

Plus de 800 000 euros arnaqués à une famille française au Maroc

Sous couvert de conseils en investissement dans le Bitcoin, un jeune Marocain a monté un plan pour soutirer plus de 800 000 euros à une famille française et à ses proches. Une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

Immobilier au Maroc : baisse des prix

Au deuxième trimestre de cette année, le secteur immobilier au Maroc montre des signes d’essoufflement, avec une forte baisse des transactions.

Le dirham stable face à l’euro

La devise marocaine est restée quasi stable face à l’euro et s’est dépréciée de 0,87 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 16 au 22 février 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham encore en baisse face à l’euro

La devise marocaine est dépréciée de 0,57 % face à l’euro et de 0,34 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 26 janvier au 1ᵉʳ février 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Fitch confirme la notation « BB+ » du Maroc avec des perspectives stables

Fitch Ratings a confirmé le 4 novembre la note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à « BB+ » avec une perspective stable. L’agence américaine de notation s’attend par ailleurs à un resserrement monétaire de la part de...

Le dirham se redresse face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,41 % face à l’euro et de 0,66 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 17 au 23 novembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,18 % face à l’euro et s’est appréciée de 2,68 % vis-à-vis du dollar américain, entre les mois de novembre et de décembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham s’envole par rapport au Dollar

Le dirham marocain est resté quasi-stable vis-à-vis de l’euro et s’est apprécié de 1,11 % face au dollar américain durant la période du 28 décembre au 03 janvier, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Le dirham remonte face à l’euro

Le dirham marocain s’est apprécié de 0,48% face au dollar américain et s’est déprécié de 1,56% vis-à-vis de l’euro, durant la semaine allant du 13 au 18 juillet courant, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).