Un Français condamné au Maroc pour usage illégal de bitcoins

3 mai 2023 - 21h58 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Français poursuivi pour “escroquerie” et « usage illégal de cryptomonnaie » a vu sa condamnation à 18 mois de prison ferme et à une amende d’environ 3,4 millions d’euros prononcée en première instance confirmée par la Cour d’appel de Casablanca.

« Normalement, la peine a été confirmée dans son ensemble y compris les dédommagements », a précisé Mohamed Aghanaj, l’avocat du Français Thomas Clausi, ajoutant que son client, poursuivi pour “escroquerie” et « paiement avec une monnaie étrangère sur le territoire marocain », notamment pour avoir utilisé des bitcoins pour s’acheter une voiture de luxe, a encore un mois et quelques jours à passer en prison.

À lire : Plus de 800 000 euros arnaqués à une famille française au Maroc

Tout est parti de deux plaintes visant Clausi dans un pays, où l’usage d’une cryptomonnaie relève, selon les douaniers, du transfert illégal de fonds. Une plainte pour “escroquerie” déposée par une Française résidant à Casablanca. Celle-ci a accusé le Français originaire de Moselle installé au Maroc avec le projet de créer, selon son père, une néobanque en Afrique de lui avoir vendu une Ferrari contre un paiement en bitcoin d’une valeur de 400 000 euros. La seconde plainte a été déposée par un Marocain. Celui-ci a accusé le Français de l’avoir escroqué en lui donnant un chèque sans provision au nom d’une tierce personne – obtenu par le jeune Français en échange de bitcoins - pour s’offrir trois montres de luxe.

Sujets associés : Casablanca - Prison - Amende - Bitcoin

Aller plus loin

Un Français arrêté au Maroc

Un ressortissant français résidant de façon illégale au Maroc a été arrêté par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Fès. La justice française avait...

Maroc : les autorités mettent en garde contre le Bitcoin

Les autorités financières s’inquiètent des risques que continuent de prendre certains Marocains dans l’utilisation des monnaies virtuelles du type Bitcoin malgré l’interdiction...

Maroc : malgré l’interdiction de la crypto-monnaie, les transactions de Bitcoin explosent

Au Maroc, les volumes de transactions Bitcoin pair-à-pair ont connu un net accroissement au cours des trois dernières années. Une explosion des transactions a été enregistrée en...

Marrakech : le Bitcoin fait de nouvelles victimes

Malgré les mises en garde des autorités, plusieurs Marocains, dont des hommes d’affaires, se sont fait piéger en se faisant escroquer environ 30 millions de dirhams via des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Cryptomonnaies au Maroc : de l’interdiction à la réglementation

Le Maroc passe de l’interdiction de l’usage des monnaies virtuelles à la réglementation de l’usage des cryptomonnaies. Il initie un projet de loi dans ce sens.

Maroc : vers la légalisation de la cryptomonnaie ?

Actuellement interdit au Maroc, la Cryptomonnaie pourrait être autorisée et officialisée par un projet de loi qui attend d’être voté.