Dr Hassan Tazi reste en prison

14 avril 2023 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le célèbre chirurgien esthétique Dr Hassan Tazi, propriétaire de la clinique Chifaa, ne quittera pas la prison d’Oukacha, où il est incarcéré pour notamment traite d’êtres humains et abus de faiblesse. Sa demande de remise en liberté a été une fois de plus rejetée.

Dr Hassan Tazi reste en prison. Ainsi en a décidé la chambre pénale de première instance de la cour d’appel à Casablanca qui a rejeté, jeudi 13 avril, sa demande de mise en liberté provisoire et celle de son épouse et de six autres individus, fait savoir Hespress. Ils sont tous poursuivis pour traite d’êtres humains, escroquerie et faux et usage de faux en lien avec des factures de soins médicaux. En avril 2022, la chambre de conseil de la cour d’appel de Casablanca avait pris la même décision.

À lire : Le dossier de Dr Hassan Tazi entre dans une nouvelle phase

Le mois dernier, la chambre criminelle de la cour d’appel de Casablanca avait retenu la complicité dans des escroqueries et dans la falsification d’écrits commerciaux et leur utilisation. Le juge d’instruction avait auparavant annulé ces accusations. La dernière confrontation entre celui-ci et un intermédiaire remonte au 15 décembre 2022, au sujet d’un montant d’argent destiné à une opération chirurgicale pour un membre de sa famille.

À lire : Hassan Tazi de retour devant la cour d’appel de Casablanca

Dr Tazi, son frère, son épouse et autres personnes sont accusés séparément de traite d’êtres humains, exploitation de la vulnérabilité des personnes à des fins commerciales, escroquerie envers des bienfaiteurs qui agissaient de bonne foi, falsification de factures de traitement et de dossiers médicaux, exploitation de mineurs souffrant de maladie chronique, faux et usage de faux et constitution d’une bande criminelle.

À lire : Le chirurgien Hassan Tazi reste en prison

Les prochaines audiences se dérouleront en présence des accusés, contrairement à la première audience qui s’est déroulée en visioconférence.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Prison d’Oukacha - Hassan Tazi

Aller plus loin

Le chirurgien Hassan Tazi ne s’est pas suicidé en prison

Les rumeurs selon lesquelles le chirurgien El Hassan Tazi, incarcéré à la prison d’Oukacha pour notamment traite d’êtres humains et d’escroquerie, tenterait de se suicider sont...

Vers l’acquittement du Dr. Hassan Tazi ?

Le procès de l’affaire dite Dr. Hassan Tazi, du nom du célèbre chirurgien esthétique, poursuivi pour traite d’êtres humains, abus de faiblesse et escroquerie, se poursuit devant...

Procès de Hassan Tazi : des révélations qui pourraient tout changer

La confrontation entre les accusés se poursuit dans le cadre du procès du célèbre chirurgien esthétique, Dr Hassan Tazi, propriétaire de la clinique Chifaa, incarcéré pour...

Hassan Tazi de retour devant la cour d’appel de Casablanca

Le célèbre chirurgien esthétique Dr. Hassan Tazi, propriétaire de la clinique Chifaa, incarcéré à la prison d’Oukacha pour notamment traite d’êtres humains et abus de faiblesse,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le club des avocats offre un service gratuit d’orientation juridique pour les MRE

Le club des avocats au Maroc apporte son aide à la communauté marocaine résidant à l’étranger en mettant à sa disposition des lignes téléphoniques qui leur permettront de bénéficier gratuitement d’une orientation juridique et des conseils.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.