Plus de 800 000 euros arnaqués à une famille française au Maroc

6 août 2022 - 09h20 - Ecrit par : S.A

Sous couvert de conseils en investissement dans le Bitcoin, un jeune Marocain a monté un plan pour soutirer plus de 800 000 euros à une famille française et à ses proches. Une plainte pour escroquerie à la cryptomonnaie a été déposée à Marrakech.

L’arnaque au Bitcoin a commencé en 2020. L’escroc présumé est Yassine*, un jeune homme de 22 ans, issu d’une grande famille qui a côtoyé la fille de Michel*, un Français installé au Maroc depuis 12 ans, à l’école américaine de Marrakech. Tous les deux faisaient partie d’un « groupe d’amis très soudés, les parents se connaissent et se voient souvent ». Des années plus tard, il « s’est présenté comme étant un spécialiste du placement financier rentable et sûr ». Il a dans un premier temps réussi à convaincre ses vieux amis à placer quelques modiques sommes. Après, c’est au tour des parents de doubler la mise.

À lire : Maroc : la police cible les réseaux de cryptomonnaie, plusieurs arrestations

Michel, sa petite fille, sa fille ainée, son fiancé, ainsi que la belle-mère ont placé toutes leurs économies. Une autre famille française, dont le père est un riche industriel, ainsi que trois autres familles marocaines, ont investi d’énormes sommes d’argent dans le bitcoin. « Lorsqu’on plaçait dans les 200 000 DH, il nous disait peu de temps après que nous avions gagné dans les 50 000 DH. L’appât était donc extraordinaire. Cela a duré tout l’été. Arrivé l’automne, il a commencé à nous demander beaucoup plus d’argent avec des placements beaucoup plus importants », explique à H24info Michel.

À lire : Belgique : procès d’un Marocain, cerveau d’une bande d’arnaque appelée « SMS fishing »

Pour parfaire son plan, Yassine leur a fait parvenir, dès novembre, des contrats. Il leur a fait croire qu’ils gagneraient 12 % de leurs intérêts chaque mois. Les virements sont effectués durant les prochains mois. Contre toute attente, Michel reçoit, en février, un coup de fil d’une autre cliente. « Nous avons un gros problème », dit-elle. « Nous sommes rentrés au Maroc fin février. J’attendais mes intérêts qui n’arrivaient pas. J’ai envoyé plusieurs messages, mais aucune réponse. On a essayé d’appeler directement Yassine*, mais pas réponse évidemment », indique Michel.

À lire : Casablanca : bitcoin, séquestration et extorsion de 2 millions de dirhams

Le père de Yassine le contacte. Michel accompagné de sa femme le rencontre dans un restaurant au cœur de Jamea El Fna. « On a tout perdu », lui explique le père du présumé escroc. Il promet de le dédommager à hauteur 30 %. Un arrangement peu satisfaisant pour le Français, puisque « son fils ne cessait de nous répéter que notre capital était garanti ». Fin juin, il dépose plainte pour escroquerie. Michel et ses proches ont été délestés de 884 400 euros.


*Prénoms d’emprunt

Tags : Marrakech - Plainte

Aller plus loin

Alerte contre une arnaque visant les automobilistes en provenance de Catalogne

La police catalane alerte contre une arnaque visant les véhicules qui empruntent les autoroutes de cette ville, où résident des MRE. De vols particuliers sont enregistrés ces...

Le Maroc, premier en matière de transactions de Bitcoin en Afrique du Nord

Le Maroc arrive en tête des pays de l’Afrique du Nord en matière de volumes de transactions Bitcoin pair-à-pair et se classe quatrième sur le continent africain. C’est ce que...

Belgique : procès d’un Marocain, cerveau d’une bande d’arnaque appelée « SMS fishing »

Plusieurs personnes, dont un Marocain, sont poursuivies par le parquet fédéral belge pour leur implication dans un réseau d’arnaque à travers le « SMS fishing » ou le « smishing »....

Maroc : la police cible les réseaux de cryptomonnaie, plusieurs arrestations

La traque des services de la BNPJ contre le blanchiment d’argent a permis de démanteler, cette semaine, deux nouveaux réseaux s’activant dans l’enlèvement et la séquestration en...

Nous vous recommandons

Quatre Marocaines parmi les plus puissantes femmes du monde arabe

Quatre Marocaines figurent dans le dernier classement des 50 femmes d’affaires les plus puissantes de la région Moyen-Orient-Afrique du Nord du magazine économique Forbes Middle East.

Un faux neveu de Brigitte Macron sollicitait des avantages dans un palace marocain

Un escroc s’est fait passer pour le neveu de Brigitte Macron pour obtenir des avantages notamment dans un établissement hôtelier de Marrakech. Poursuivis pour tentatives d’escroqueries et usurpations d’identité, l’homme et sa complice vont comparaître...

Les agriculteurs britanniques envisagent de délocaliser leur production au Maroc

Face à l’envolée des prix de l’énergie, les agriculteurs britanniques envisagent de délocaliser leur production vers des pays plus chauds comme le Maroc cet hiver. Ceci leur permettra de garantir la sécurité...

Le Parlement arabe prend la défense du Maroc

Lors d’une session d’urgence tenue ce samedi, au Caire, le Parlement arabe a rejeté une fois de plus la résolution du Parlement européen contre le Maroc. Il a dénoncé son «  ingérence  » et son «  insistance  » à intervenir dans une crise bilatérale entre le...

Au Maroc, le couvre-feu passe à 21h

Le gouvernement vient d’annoncer une série de mesures sanitaires restrictives, notamment un couvre-feu national de 21h à 5h, une interdiction de sortie ou d’entrée depuis Casablanca, Marrakech et Agadir. Ces mesures qui vont entrer en vigueur mardi 3 août...

La compagnie Balearia attend avec impatience les MRE

La compagnie maritime Balearia a enregistré 103 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2021, a indiqué jeudi son président, Adolfo Utor, lors de la présentation du rapport d’activités de la société au titre de l’année écoulée. Avec la reprise annoncée du...

Kays Ruiz-Atil annoncé au Barça cet été

Alors que son contrat au PSG vient à son terme le 30 juin, Kays Ruiz-Atil serait proche d’un retour au FC Barcelone, son ancien club. Le milieu de terrain de 18 ans, qui sera officiellement libre de tout contrat le 1ᵉʳ juillet, n’a pas pu négocier avec...

Des constructeurs automobiles quittent l’Algérie et la Tunisie pour le Maroc

Le Maroc jouit d’une stabilité politique au Maghreb qui favorise les investissements étrangers. À telle enseigne que de grandes firmes étrangères ont délaissé ces derniers mois leurs activités en Algérie et en Tunisie pour s’installer au...

Treize élves du Lycée d’Excellence de Benguérir intègrent l’école polytechnique de Paris

Le Lycée d’Excellence de Benguérir (Lydex) s’est illustré une nouvelle fois aux concours d’accès aux écoles d’ingénieur françaises. Cette année, 13 de ses élèves ont été admis au concours de l’école polytechnique de...

Marhaba 2022 : important message aux MRE

Le port de Tanger Med a pris de nouvelles mesures afin de mieux faire face au flux du trafic durant les mois d’août et septembre.