Chèques sans provision : une aministie bienvenue au Maroc

11 janvier 2024 - 13h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Au Maroc, le service centralisé des amendes pour défaut de provision sur chèques a enregistré en 2022 559 918 incidents de paiement, soit une augmentation de près de 12 %, comparativement à l’année précédente. C’est ce qui ressort d’un rapport sur la situation économique en 2023.

Après l’entrée en vigueur de la loi d’amnistie conformément aux dispositions de la loi de finances de l’exercice 2024, les émetteurs de chèques sans provision doivent s’acquitter d’une contribution exonératoire, fixée à 1,5 % du montant des chèques impayés émis avant le 31 décembre 2023. Le montant maximum de cette contribution est fixé à 10 000 dirhams pour les personnes physiques, et à 50 000 dirhams pour les personnes morales, quelle que soit la quantité des chèques impayés, fait savoir Le360. Elles doivent remplir cette obligation avant le 31 décembre 2024. Si elles échouent à le faire, elles s’exposeront aux amendes financières des chèques impayés.

À lire :Impôts : Marocains, ce qui vous attend en 2024 !

Le Parlement marocain a approuvé cette nouvelle disposition consignée dans la loi de finances 2024 l’année dernière. Il s’agit d’un amendement introduit par le groupe parlementaire de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) à la Chambre des conseillers. Cet amendement a reçu l’assentiment du gouvernement d’Aziz Akhannouch lors des débats sur le projet de loi de finances de l’exercice 2024.

À lire :L’amnistie sur les chèques en bois est un succès

Au Maroc, la prolifération des chèques sans provision est une réalité. En témoigne l’augmentation de 11,8 % du nombre de chèques impayés entre janvier 2021 et décembre 2022, selon le constat fait par Bank Al-Maghrib (BAM) dans un rapport sur la situation économique en 2023. Au total, 559 918 incidents de paiement ont été enregistrés en 2022 par le service centralisé des amendes pour défaut de provision sur chèques, ce qui représente une augmentation de près de 12 %, comparativement à l’année précédente. Selon la banque centrale, le montant total des impayés sur cette période s’élève à 17,2 milliards de dirhams.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Banques

Aller plus loin

L’amnistie sur les chèques en bois est un succès

Six mois après la mise en vigueur de l’amnistie sur les chèques sans provision, le bilan fait état de plus de 200 000 contrevenants qui ont régularisé leur situation en payant...

Impôts : Marocains, ce qui vous attend en 2024 !

Au Maroc, de nombreuses mesures fiscales majeures de la loi de finances 2024 ont été actées pour la nouvelle année, puis publiées au Bulletin officiel n° 7259 bis, daté du 25...

Maroc : nouvelles mesures fiscales en 2024

Au Maroc, de nouvelles mesures fiscales entrent en vigueur dès le début cette année 2024, a annoncé la Direction générale des impôts du royaume.

Entrée en vigueur de l’amnistie pour les chèques en bois

Longtemps promise par le gouvernement, l’amnistie fiscale des chèques en blanc est devenue une réalité grâce à l’entrée en vigueur du décret-loi qui révise à la baisse les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Bonne nouvelle pour les employés de banque au Maroc

Très bonne nouvelle pour les banquiers marocains qui verront, dès la prochaine fiche de paie, une augmentation de salaire.

La Société générale se sépare de sa filiale marocaine

Les négociations sont très avancées pour le rachat par le groupe Saham Finances, fondé et dirigé par l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid Elalamy (MHE) d’une grande partie de la société générale du Maroc.

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,12% vis-à-vis de l’euro et s’est déprécié de 0,34% face au dollar américain entre le 01 et le 07 février 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Appel à mettre fin à l’échange d’informations fiscales des MRE

L’Organisation démocratique du travail (OMT) a vivement critiqué la politique gouvernementale à l’égard des Marocains résidant à l’étranger, pointant du doigt une approche jugée superficielle et occasionnelle, particulièrement lors de l’accueil des MRE...

Chèques sans provision : une aministie bienvenue au Maroc

Au Maroc, le service centralisé des amendes pour défaut de provision sur chèques a enregistré en 2022 559 918 incidents de paiement, soit une augmentation de près de 12 %, comparativement à l’année précédente. C’est ce qui ressort d’un rapport sur la...

Système de Ponzy : les mises en garde de Bank Al-Maghrib

Les Marocains doivent se méfier des sociétés qui collectent illégalement de l’argent auprès du public en promettant des rendements exceptionnels. Voici une piqûre de rappel de la part de Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Autorité marocaine du Marché des...

Maroc : panne générale du paiement par carte bancaire

Mercredi dans la soirée, les paiements par cartes bancaires marocaines sur internet ont connu d’importantes perturbations. Cette défaillance serait due à une panne informatique du Switch national.

Séisme au Maroc : les banques versent 850 millions de dh, Akwa Group 600 millions

Le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM) vient de faire un geste conséquent pour venir en aide aux victimes du récent séisme qui a frappé le pays. C’est également le cas pour Akwa Group.