Le Maroc intègre l’armée arabe commune

31 mars 2015 - 11h09 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Réunis à Charm el-Cheikh en Egypte, les pays arabes, le Maroc compris, ont convenu de la création d’une armée arabe commune dotée de plus de 40.000 hommes, dont le but est de faire face aux menaces des groupes terroristes.

Dans un mois, un groupe de travail de haut niveau se réunira pour préparer les mécanismes nécessaires à la création de cette nouvelle armée sous la supervision des chefs d’état-major de chaque pays.

Les conclusions de cette réunion seront ensuite transmises à une commission tripartite formée par l’Egypte, le Koweït et le Maroc et proposera un projet avant la tenue du Conseil arabe de défense conjointe formée par les ministres des Affaires étrangères et défense de chaque pays.

Dès la création de cette armée commune, elle pourra se déployer dans n’importe quel pays qui en fera la demande, a promis Nabil al Arabi, secrétaire général de la Ligue arabe. « Le plus important que peut faire cette armée est la dissuasion », a-t-il tenu à souligner.

Dans le document final publié à l’issue de cette réunion à laquelle le Chef du gouvernement Abdelilalh Benkirane a assistée, les leaders des pays arabes ont averti que leurs pays étaient menacés dans « la structure même de leurs états, leur intégrité territoriale et l’unité de leur nation » et ont souligné que « la sécurité nationale arabe » requiert également des reformes économiques et cultuelles .

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Egypte - Défense - Armement - Abdelilah Benkirane - Ligue arabe

Aller plus loin

Le Maroc invité à former une alliance militaire de 300.000 soldats dans le Golfe

Le Conseil de Coopération du Golf (CCG) aurait proposé au Maroc et à la Jordanie de former une alliance militaire, en leur qualité d’alliés stratégiques des pays formant le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

Maroc : le chantier de maintenance des aéronefs militaires s’accélère

Le Maroc s’active pour la mise en place d’un écosystème d’industries dédiées à la maintenance d’avions militaires. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération industrielle.

Les avions F-35, un rêve inaccessible pour le Maroc ?

Plusieurs médias marocains et israéliens ont annoncé l’acquisition « imminente » par le Maroc des avions de combat américains F-35. Selon le Forum Far-Maroc, il ne s’agit en réalité que d’une rumeur « infondée ».

Comment le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

Depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020, le Maroc et Israël travaillent à renforcer leur coopération militaire au grand dam de l’Algérie, qui craint pour sa sécurité.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.