Le Maroc condamne l’utilisation d’armes chimiques en Syrie

10 septembre 2013 - 12h25 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le Maroc a dénoncé lundi l’utilisation des armes chimiques à Al-Ghota le 21 août dernier, dans la banlieue de Damas, en Syrie, devant le Conseil des droits de l’Homme (CDH), à Genève, en Suisse. Cette attaque aurait fait plusieurs centaines de morts, dont près de la moitié sont des femmes et des enfants.

L’issue du conflit syrien passe par une solution politique définitive, affirme Omar Hilale, ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, qui a fait état des "profondes préoccupations du Royaume, face à la détérioration de la situation en Syrie".

La délégation marocaine estime que l’instauration d’un "dialogue sérieux et global", est nécessaire, pour trouver une résolution définitive à la crise syrienne.

Les Etats-Unis, qui affirment détenir les preuves de l’utilisation de l’arme chimique par le régime de Bachar Al Assad, ne mèneront pas pour l’instant d’offensive militaire contre la Syrie, suite à l’intervention de la Russie. Ce dernier a appelé la Syrie à remettre ses armes chimiques sous contrôle international.

Dans une interview accordée lundi à la chaîne américaine CBS, Bachar Al Assad a démenti être l’auteur de l’attaque à l’arme chimique menée contre son peuple, prévenant les dirigeants américains qu’ils devaient "s’attendre à tout en cas d’attaque contre la Syrie".

Plusieurs dizaines de djihadistes marocains sont morts en Syrie en combattant le régime de Bachar Al Assad. Seddik Sbaï un maroco-néerlandais et Mohamed Slimani, ancien prisonnier marocain de Guantanamo remis au Maroc en 2006 et gracié par le Roi en 2011, ont été tués dans la région de Lattakieh, en Syrie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - ONU - Genève - Syrie - Guerre

Aller plus loin

Les États-Unis forment des douaniers marocains

Du 30 mai au 3 juin, trente douaniers marocains ont été formés par les États-Unis sur les techniques de prévention de la contrebande de matières chimiques, biologiques,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.