L’ONU critique la brutalité policière au Maroc

29 avril 2020 - 09h30 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

L’ONU est inquiète des revers du confinement dans une douzaine de pays en guerre contre la covid-19, dont le Maroc. Elle l’a fait savoir à travers son bureau des droits de l’homme, lundi.

La police a arrêté ou détenu des centaines de milliers de personnes et tué d’autres. Et ceci à cause du non-respect de l’état d’urgence déclaré dans une douzaine de pays pour contrer le coronavirus. Tel est le constat du bureau des droits de l’homme des Nations-Unies, a indiqué un communiqué des Nations-Unies.

Dans ce communiqué, Michelle Bachelet, la Haut-Commissaire des Nations-Unies aux droits de l’homme, a déclaré que "l’état d’urgence ne devrait pas être une arme que les gouvernements peuvent utiliser pour étouffer la dissidence, contrôler la population et même perpétuer leurs mandats". Les pays comme le Nigeria, le Kenya, l’Afrique du Sud, les Philippines, le Sri Lanka, El Salvador, la République dominicaine, le Pérou, le Honduras, la Jordanie, le Maroc, le Cambodge, l’Ouzbékistan, l’Iran et la Hongrie sont principalement dans le viseur de l’ONU. Sur les 80 qui avaient déclaré l’état d’urgence, les Philippines arrivent en tête avec 120 000 personnes arrêtées pour violation du couvre-feu au cours des 30 derniers jours.

Georgette Gagnon, directrice des opérations sur le terrain, a dénoncé l’usage excessif de la force pour imposer le confinement par la police et les forces de l’ordre dans certains pays. Pour elle, les mesures d’urgence exceptionnelles sont comme une culture de confinement toxique. Car, des dizaines de milliers de personnes sont arrêtées et détenues pour violation du confinement lié au coronavirus.

Viol, brutalité policière, usage de gaz lacrymogènes, des fouets, usage de bombes à eau, utilisation d’armes à feu et corruption, sont récurrents dans les pays comme le Kenya, l’Afrique du Sud et le Nigeria, a précisé Georgette Gagnon. L’objectif, c’est d’obliger les populations à respecter les mesures d’urgence exceptionnelles instaurées pour contrer la covid-19. Des enquêtes sont en cours suite aux nombreuses plaintes reçues par l’ONU, rassure-t-elle.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : ONU - Enquête - Bavure policière - Arrestation - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.