Le Maroc fait baisser drastiquement les arrivées de migrants dans les îles Canaries

11 mai 2022 - 10h40 - Monde - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le chef de la police des îles Canaries, Rafael Martinez, a assuré mardi que le Maroc a commencé à contrôler « beaucoup plus » le départ des bateaux de fortune qui transportent les migrants vers l’archipel.

« Le Maroc contrôle très bien la côte avec des patrouilleurs. Si ce n’était pas le cas, le flux migratoire vers les îles Canaries aurait sensiblement augmenté », a déclaré Martinez lors de la « Conférence sur l’immigration » organisée par le CGPJ et le gouvernement canarien. Selon les chiffres de la police, le nombre de migrants arrivant par bateau aux îles Canaries cette année, est passé de 3 194 en janvier à 375 en mars, fait savoir Confilegal, rappelant que c’est au cours de ce dernier mois que l’Espagne a normalisé ses relations avec le Maroc.

Selon Martinez, l’expulsion rapide des migrants, en seulement 72 heures, est un message fort lancé aux réseaux criminels dédiés au trafic de migrants par bateau. De nombreux migrants paient entre 1 000 et 2 000 euros à ces organisations pour faire le voyage vers les îles Canaries, a précisé Martinez qui se dit peiné de voir des migrants se faire expulser, car ils voient leurs rêves ainsi brisés. Mieux, l’expulsion est une opération « compliquée » et onéreuse parce que chaque migrant doit être accompagné par deux agents sur des vols à destination et en provenance de son pays d’origine, souligne-t-il.

À lire : Îles Canaries : le rapatriement des migrants au Maroc reprend ce mardi

« Les gens parlent très facilement de l’immigration, mais ne peuvent pas « imaginer » ce qu’endurent les migrants lors de ces périples en mer qui durent plus de dix jours sur des bateaux de fortune surchargés, avec 100 personnes à bord, et sans possibilité de faire le moindre mouvement, à part jeter un corps en mer », a déploré Martinez, ajoutant que « la traversée de l’Atlantique est la plus dure ».

Le chef de la police des îles Canaries a aussi dénoncé les conditions de vie « déplorables » dans les centres de migrants, notant que les gardes civils, les agents de la police nationale et les travailleurs de la Croix-Rouge souffrent également de cette situation « difficile ». Pour ces raisons, Martinez a appelé à investir pour le développement de l’Afrique afin que les Africains restent heureux chez eux et arrêtent de dépenser de l’argent pour venir sur les îles au péril de leurs vies. Une protection des frontières par Frontex et une « politique commune des visas » devraient aussi contribuer à lutter contre l’immigration clandestine, a-t-il conclu.

Sujets associés : Iles Canaries - Immigration clandestine

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Un trafic de migrants et de drogue actif au Maroc démantelé aux Îles Canaries

Les agents de police aux Îles Canaries ont réussi à démanteler une bande criminelle dédiée au trafic de migrants et de drogue. L’opération s’est soldée par l’arrestation de 20...

Le consul du Maroc aux îles Canaries en fin de mission

Le consul général du Maroc aux îles Canaries, Ahmed Moussa, quittera son poste le 31 août, après dix ans de représentation du royaume dans la communauté...

Le Maroc a fait baisser drastiquement le flux migratoire vers les Îles Canaries

Moins de migrants marocains sont arrivés dans les îles Canaries depuis la fin de la crise diplomatique entre l’Espagne et le Maroc. Le flux a augmenté de seulement 15 % à fin août...

« Après le Sahara, le Maroc s’en prendra à Ceuta et Melilla »

Le vice-président et ministre du Trésor des îles Canaries, Roman Rodriguez, a réitéré la position du gouvernement canarien sur le Sahara, à savoir la reconnaissance du droit à...

Nous vous recommandons

Iles Canaries

Binter inaugure son vol direct entre les îles Canaries et Guelmim

La compagnie aérienne espagnole Binter a procédé samedi, à l’inauguration du nouveau vol entre Grande Canarie et Guelmim. Les premiers passagers ont été accueillis sous des jets d’eau en fin de matinée, comme l’exige la...

Iles Canaries : des migrants en provenance du Maroc testés positifs au covid-19

14 migrants, en provenance de Laâyoune ont été testés positifs au coronavirus aux Îles Canaries. Ils ont été secourus au large de Fuenteventura et pris en charge par les autorités locales.

Grosse désillusion pour un Marocain, parti chercher l’eldorado en Espagne

Hamza, un jeune Marocain parti pour l’Eldorado a vu son rêve s’assombrir dans les îles Canaries. Après plusieurs tentatives pour rejoindre Valence et désormais sans grands moyens, il a dû négocier avec les agents de police à l’aéroport son rapatriement,...

Le Maroc n’a pas découvert de pétrole à Tarfaya, selon les experts espagnols

L’Association des géologues et géophysiciens pétroliers espagnols (AGGEP) assure que le Maroc n’a pas découvert de gisements de pétrole à Tarfaya, au large des îles Canaries. Selon elle, il s’agit d’une « publicité » pour attirer les investisseurs dans le...

Îles Canaries : un Marocain décède à la prison de Las Palmas

Un Marocain de 21 ans, en détention provisoire dans une cellule individuelle à la prison de Las Palmas, est décédé dans des circonstances encore floues. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du...

Immigration clandestine

Tanger : les migrants subsahariens expulsés, dénoncent une « injustice »

Les arrestations et les expulsions de migrants subsahariens résidant ou travaillant à Tanger, proche de la frontière de Sebta, se sont intensifiées depuis deux semaines suite au changement par l’Espagne de sa position sur le Sahara. Les migrants dénoncent...

Évasion à l’aéroport de Majorque : les Marocains nient les faits

Les 21 migrants marocains qui ont provoqué un atterrissage d’urgence en novembre dernier à l’aéroport de Majorque, et profité ensuite de la situation pour fuir, ont nié les faits lundi devant le tribunal...

La situation des Marocains à Melilla est alarmante

La crise migratoire déclenchée par l’arrivée massive en mai des migrants marocains à Ceuta, affecte aussi Melilla. Le gouvernement de la ville autonome est dépassé par le flux d’entrée massif de migrants, notamment des mineurs, sur son territoire, faute...

Retour des mineurs au Maroc : le gouvernement espagnol maintient les expulsions

Alors qu’un tribunal espagnol a suspendu temporairement le rapatriement vers le Maroc des mineurs marocains de Sebta, Fernando Marlaska, ministre de l’Intérieur, y tient toujours.

Des Maghrébins "traqués" à la frontière franco-espagnole

L’organisation d’extrême droite Génération identitaire s’est mise à traquer les « profils suspects » et « afro-maghrébins » à la frontière franco-espagnole. Une nouvelle opération antimigrants, baptisée « Mission Pyrénées » a été lancée, mardi 19 janvier...