« Après le Sahara, le Maroc s’en prendra à Ceuta et Melilla »

18 mai 2022 - 22h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le vice-président et ministre du Trésor des îles Canaries, Roman Rodriguez, a réitéré la position du gouvernement canarien sur le Sahara, à savoir la reconnaissance du droit à l’autodétermination, soulignant qu’après le Sahara, le Maroc s’attaquera à Sebta et Melilla.

« Nous ne partageons pas les envies annexionnistes du Maroc, nous les combattons », a déclaré le vice-président canarien, en réponse à une question du député de Podemos Canarias, Manuel Marrero sur les changements de positions des gouvernements espagnol, français et allemand sur le Sahara, craignant que ces revirements ne conduisent l’Union européenne à revoir aussi sa position sur la question.

À lire : Le Maroc peut-il revendiquer les îles Canaries ?

Rodríguez espère que le Maroc ne parviendra « jamais » à exercer sa souveraineté sur le Sahara, à moins que le peuple sahraoui n’en décide ainsi, ajoutant qu’après le Sahara, le royaume va tenter d’annexer les villes autonomes de Sebta et Melilla et les eaux canariennes. C’est pourquoi le vice-président canarien estime qu’il est urgent d’agir pour délimiter la frontière avec les eaux marocaines et préserver la souveraineté du Sahara, fait savoir Canarias7.

À lire : Le Maroc reconnaît « l’espagnolité des îles Canaries »

Rodriguez a par ailleurs rappelé que le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, sera dans l’archipel le 26 mai pour expliquer le changement de position du gouvernement espagnol et ses éventuelles conséquences pour les îles. Le ministre devra aussi donner les raisons de l’absence des îles Canaries dans la commission hispano-marocaine sur l’immigration qui travaille à mettre en place des mécanismes pour « dissuader » les migrants.

À lire : La question des eaux territoriales Maroc-îles Canaries bientôt en discussion à Madrid

En revanche, le ministre Albares a déjà assuré que les îles Canaries prendront part aux travaux de la commission de négociation des eaux territoriales visant à délimiter la frontière entre les eaux canariennes et marocaines « dans le cadre de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer ».

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Iles Canaries - Sahara Marocain

Aller plus loin

Le Maroc peut-il revendiquer les îles Canaries ?

La Coalition canarienne-Parti nationaliste canarien (CC-PNC) demande au ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, de confirmer si le Maroc aurait pu revendiquer un...

Le Maroc réitère ses revendications sur Sebta et Melilla

Dans une lettre adressée au Haut-Commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme, le Maroc réitère ses revendications sur Sebta et Melilla.

Le Maroc reconnaît « l’espagnolité des îles Canaries »

Le consul du Maroc aux îles Canaries, Ahmed Moussa, a soutenu que l’exploration pétrolière près de l’archipel ne vise pas pour le moment l’exploitation des puits, assurant par...

Le Maroc fait baisser drastiquement les arrivées de migrants dans les îles Canaries

Le chef de la police des îles Canaries, Rafael Martinez, a assuré mardi que le Maroc a commencé à contrôler « beaucoup plus » le départ des bateaux de fortune qui transportent...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une découverte au Maroc nous éclaire sur le Loch Ness

L’existence du monstre du Loch Ness ou Nessie suscite des questionnements à la suite de la découverte de petits plésiosaures, des reptiles marins à long cou de l’âge des dinosaures, dans un système fluvial vieux de 100 millions d’années dans le désert...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...