Sahara : l’Algérie veut exercer une pression migratoire sur l’Espagne

14 juin 2022 - 13h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Centre national de renseignement (CNI) a alerté le gouvernement espagnol de l’arrivée massive, les mois à venir, de migrants en provenance d’Algérie. Le pays peut-il exercer une pression migratoire sur l’Espagne ?

Selon le service de renseignements espagnol, la rupture des relations entre l’Algérie et l’Espagne serait à l’origine de cette invasion annoncée de migrants algériens. Le centre craint l’arrivée de plus de 10 000 migrants à Formentera, Ibiza, Murcie et Almeria, fait savoir Periódico de Ibiza et Formentera. Même si, contrairement au Maroc, l’Algérie n’a encore jamais exercé une pression migratoire sur l’Espagne, les renseignements espagnols estiment que la donne est en train de changer en raison notamment du revirement de Pedro Sanchez sur la question du Sahara.

Cette arrivée massive de migrants algériens dans les îles suscite une inquiétude particulière, parce qu’elle interviendrait en pleine saison touristique et que les dispositifs de surveillance et de gestion des flux migratoires ne sont pas suffisamment renforcés dans les îles. « Ibiza et Formentera ne sont ni sécurisées ni socialement préparées à l’avalanche attendue de migrants », ont indiqué les mêmes sources.

À lire : Sahara : l’Algérie continue de punir l’Espagne

Depuis le 19 mars, l’Algérie a suspendu le rapatriement des migrants, après avoir rappelé son ambassadeur à Madrid pour des consultations au lendemain du changement de position de l’Espagne sur le Sahara. Selon des sources gouvernementales, 73 % des migrants arrivant sur les îles Baléares et la péninsule au premier semestre de 2021, provenaient d’Algérie. La semaine dernière, six bateaux transportant 113 migrants, des Algériens pour la plupart, sont arrivés sur les côtes des îles Baléares.

Cette année, 23 bateaux ont déjà atteint la côte des îles Baléares et 303 migrants ont été interceptés. En 2021, 161 petits bateaux avec 2 343 migrants à bord ont été détectés dans les îles Baléares en provenance d’Algérie. L’année d’avant, ils étaient 1 464 à arriver sur les îles à bord de 112 bateaux.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Algérie

Aller plus loin

Sahara : l’Algérie suspend les échanges commerciaux avec l’Espagne

Après l’interdiction de l’importation des bœufs espagnols en avril, l’Algérie veut étendre la mesure à tous les produits commerciaux en provenance d’Espagne. Cette décision...

L’Espagne donnera une réponse « ferme » à l’Algérie

Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a assuré que le gouvernement espagnol donnera une réponse « sereine mais ferme » à l’Algérie qui a décidé de suspendre...

L’Algérie attend un changement de gouvernement en Espagne pour mettre fin à la crise

La crise entre l’Algérie et l’Espagne, ouverte après le soutien de l’Espagne au plan marocain d’autonomie du Sahara, n’est pas près de connaître son épilogue. L’Algérie n’entend...

Sahara : l’Algérie continue de punir l’Espagne

L’Algérie n’a toujours pas pardonné à l’Espagne le changement de sa position sur la question du Sahara. Elle a pris une nouvelle mesure punitive envers la péninsule ibérique.

Ces articles devraient vous intéresser :

Europe : diminution des flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc

Les flux migratoires irréguliers en provenance du Maroc vers l’Europe ont diminué au cours des derniers mois. C’est ce qu’indiquent les données de l’Agence européenne des frontières, Frontex.

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Drame de Nador : les recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des...

Immigration : le Maroc recevra 500 millions d’euros d’aide de l’Europe

Le Maroc recevra une enveloppe d’au moins 500 millions d’euros de la part de l’Union européenne pour renforcer ses actions dans la lutte contre l’immigration clandestine. Cette aide couvrira la période 2021-2027.

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.