Maroc : les coopératives misent sur le digital pour survivre

12 mai 2020 - 01h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Face à la pandémie du covid-19 qui touche durement l’économie sociale, l’Office du développement de la coopération a initié une formation sur le digital au profit de 820 coopératives.

Identité visuelle, formation en marketing, création de plateformes électroniques pour la vente, livraison à domicile… 250 spécialistes ont été mis à contribution pour aider les coopératives à l’arrêt en matière de digital et d’e-commerce. "250 volontaires (comprenant des personnes morales, des personnes physiques, des MRE, des associations…) se sont enregistrés sur le site web de l’Office pour proposer bénévolement leur aide aux 820 coopératives inscrites sur notre site et qui en ont émis le besoin", confie-t-il à L’Économiste.

"C’est 4 % de la population active que nous ne pouvons nous permettre de laisser sombrer sans rien faire", indique Youssef Hosni, directeur de l’Office du développement de la coopération (ODECO). Le Maroc compte plus de 27 000 coopératives, dont 35 % sont féminines. Outre la chute de la production agricole, la plus grande difficulté des coopératives, c’est la commercialisation en cette période de confinement.

Fort de ce constat, il a été prévu de donner des rudiments nécessaires à ces coopératives devant leur permettre de survivre en changeant de modèle de commercialisation. "Ainsi, des solutions de livraison à domicile, en collaboration avec une TPE spécialisée, ont été trouvées pour certaines. L’ODECO a aussi été approché par des spécialistes pour créer plusieurs plateformes de commercialisation. Enfin, des pourparlers sont en cours avec Jumia et la Poste (Amana) pour ce volet", précise la même source.

Sujets associés : Agriculture

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Agriculture

La société israélienne Mehadrin veut produire des avocats au Maroc

La société israélienne Mehadrin, spécialisée dans la production et l’exportation de fruits et légumes, vient de créer une joint-venture au Maroc pour cultiver des avocats en vue d’étendre sa production en Afrique et en Amérique latine et ainsi répondre à la...

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

La vie bestiale de salariés marocains exploités par un réseau en France

Le tribunal correctionnel de Dieppe se penche sur l’affaire d’un réseau de travail illégal actif à Neuf-Marché qui a été démantelé près de Gournay-en-Bray. Les victimes sont des salariés agricoles venus du...

Des agriculteurs utilisent des eaux usées pour irriguer leurs cultures

Dix agriculteurs ont été arrêtés dans la province d’El Kelaa des Sraghna par les autorités préfectorales. Il leur est reproché d’avoir irrigué des cultures avec des eaux usées. Une enquête est ouverte sous la supervision du parquet compétent à cet effet, pour...

La société israélienne Fruitspec étend ses activités au Maroc

La société israélienne Fruitspec, spécialisée dans l’agro-industrie, pose ses valises au Maroc. Elle débarque ainsi avec son système d’estimations très précises des rendements des arbres fruitiers.