Maroc : le déficit du Trésor atteindra 908 milliards de dirhams cette année

5 avril 2021 - 11h20 - Economie - Ecrit par : J.K

Pour le compte de cette année 2021, la dette totale du Trésor s’établira à 908 milliards de dirhams (MMDH). C’est ce qu’annonce Attijari Global Research (AGR).

Dans le récent « Budget Focus » publié par Attijari Global Research (AGR), la composante intérieure atteindrait environ 664 MMDH contre 244 MMDH pour la composante extérieure. Ainsi, la part du déficit extérieur frôle les 25 % de la dette totale du Trésor à fin février 2021 et sera de 27 % à fin 2021, a précisé AGR, soulignant qu’entre 2017 et 2019, cette dette s’était limitée en moyenne à 21,4 %. D’ailleurs, « le poids de la dette extérieure dans l’endettement global du Trésor devrait dépasser pour la 1ʳᵉ fois son Benchmark de référence, soit les 25 % », a remarqué AGR.

Par ailleurs, « en raison de la contraction du PIB dans un contexte de crise sanitaire, l’impact sur le niveau d’endettement du Trésor est significatif. Celui-ci évoluerait vers de nouvelles références, au-delà des ratios conventionnels de 60 % du PIB ». De plus, pour financer sa dette croissante, l’État a dû faire de nouveaux prêts, qui viennent encore aggraver le stock de dette du Trésor, qui était d’environ 65 % à fin 2019.

Ainsi, à en croire les analystes, le taux d’endettement du Trésor devrait atteindre près de 80 % en 2021 après s’être établi à 77,7 % en 2020. Ce taux était déjà de 74,4 % à fin février 2021. En ce qui concerne l’endettement intérieur rapporté au PIB, il devrait passer de 58,6 % en 2020 à 56,1 % à fin février 2021. Quant au taux d’endettement extérieur, il atteindrait 18,3 % à fin février 2021, contre 19,0 % en 2020.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Budget - Déficit

Aller plus loin

Attijariwafa Bank, meilleure banque d’investissement au Maroc

Élue « banque la plus sûre au Maroc », Attijariwafa Bank vient d’être nommée « meilleure banque d’investissement » du royaume par le magazine Global Finance. En octobre dernier...

Production industrielle au Maroc : recul au deuxième trimestre 2020

L’indice de la production des industries manufacturières hors raffinage de pétrole a connu chute de 21,4% au cours du deuxième trimestre 2020 par rapport à la même période de...

Maroc : déficit budgétaire de 5,9 % du PIB en 2022

Le PLF 2022 table sur un déficit budgétaire de près de 72,6 milliards de dirhams (MMDH), soit 5,9 % du produit intérieur brut (PIB).

Faillites en série en vue pour les entreprises

Au tribunal de commerce de Casablanca, les dossiers de faillites sont en hausse et l’on s’attend à une forte augmentation des sociétés qui ferment, faute de ressources, à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc conserve sa note "BB+" avec une "perspective stable"

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a maintenu la note de la dette à long terme en devises du Maroc à BB+ avec une « perspective stable ».

Fonctionnaires marocains : une décennie de croissance salariale

Entre 2012 et 2022, le salaire moyen dans la fonction publique marocaine a connu une hausse de 15,1 %, selon le ministère de l’Économie et des finances.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Subventions maintenues au Maroc : un répit pour le pouvoir d’achat des ménages

Le gouvernement marocain a décidé de maintenir les subventions du gaz butane, du sucre et de la farine au titre de l’exercice 2024 dont le budget est estimé à 16,36 milliards de dirhams dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Standard & Poor’s : le Maroc conserve sa note avec perspective stable

S&P Global Ratings a annoncé le maintien de ses notes BB+ attribuées aux émissions souveraines à long terme du Maroc, avec des perspectives stables.

Fitch confirme la notation « BB+ » du Maroc avec des perspectives stables

Fitch Ratings a confirmé le 4 novembre la note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à « BB+ » avec une perspective stable. L’agence américaine de notation s’attend par ailleurs à un resserrement monétaire de la part de...

Fitch Ratings note l’économie marocaine

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a confirmé la note de défaut de l’émetteur à long terme du Maroc en devises étrangères (IDR) à ‘BB+’ avec perspectives stables.

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Le Maroc réussit à faire baisser son déficit budgétaire

À fin octobre dernier, le déficit budgétaire du Maroc s’est allégé, s’établissant à 25,1 milliards DH contre 47 milliards de DH un an auparavant, selon la situation des charges et dépenses du Trésor.