Recherche

Maroc : un détenu du Hirak prend une décision radicale

© Copyright : DR

31 août 2019 - 16h20 - Société

A cause du maintien de sa détention qu’il estime illégale en prison, Karim Amghar (condamné à 10 ans de prison ferme), détenu du Hirak, est entré dans une grève de la faim depuis le 23 août 2019. Cette nouvelle a été confirmée par le Comité, "Soutien et solidarité avec les détenus du Hirak du Rif dans la prison de Tanger 2".

Selon le Comité de soutien, Karim Amghar avait « refusé d’informer l’administration pénitentiaire, et pas même sa femme, de sa décision de faire une grève de la faim, en tant qu’expression de son sentiment d’injustice et de mépris du fait de son maintien en détention », rapporte hespress.com.

Pour l’occasion, le Comité habitué à soutenir ces détenus du Hirak du Rif dans la prison de Tanger 2 a fait le point des difficultés rencontrées par les familles des détenus du Hirak du Rif purgeant leurs peines dans la ville du Détroit. Se basant sur ces problèmes, les auteurs du document ont dénoncé la lâcheté du Conseil national des Droits de l’homme (CNDH).

Selon ces derniers, le CNDH « n’a pas tenu sa promesse de fournir des bus pour transporter les familles des détenus à la prison de Tanger 2 ». Ils ajoutent que « les souffrances des familles des détenus du Hirak du Rif dans la prison 2 de Tanger se reproduisent à chaque visite fixée le jour du jeudi ».

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact