Qui après Driss Jettou ?

26 juin 2007 - 00h00 - Ecrit par : L.A

Qui sera Premier ministre au lendemain des élections législatives du 7 septembre prochain ? Tous les observateurs en sont convaincus, ces élections ne devraient pas provoquer un bouleversement du paysage politique et confirmeraient plutôt le rapport de force actuel à la Chambre des représentants : Union socialiste des forces populaires (USFP) 50 sièges, Istiqlal (nationaliste) 48, Parti de la justice et du développement (PJD, islamiste) 42. Ce dernier, qui a le vent en poupe, améliorerait sans doute son score mais ne susciterait point le raz-de-marée annoncé ici ou là.

Le roi ayant laissé entendre qu’il choisirait le Premier ministre au sein du parti vainqueur, les leaders des principales formations se voient déjà à la tête du futur gouvernement. Le Dr Saad Eddine Othmani (PJD), plutôt discret sur la question, ne se fait guère d’illusions. En revanche, Mohamed Elyazghi (USFP) et Abbas El Fassi (Istiqlal) y croient visiblement. Or, pour qui connaît les arcanes de la vie politique marocaine, une telle perspective paraît exclue. « Inconcevable », tranchent sans hésiter les initiés de tous bords : confier la gestion du royaume à Elyazghi ou El Fassi conforterait un certain archaïsme peu compatible avec l’esprit du nouveau règne.

Si le choix des leaders politiques semble écarté, le roi ne s’interdirait pas de faire appel à d’autres responsables socialistes ou istiqlaliens. Deux fers seraient mis au feu. Pour l’USFP, Fathallah Oualalou paraît bien placé. Ministre de l’Économie et des Finances depuis neuf ans, il a réussi dans son domaine et bénéficie de la confiance du Palais. Chacun le crédite de nombreuses vertus : il ignore le sectarisme, bénéficie du respect de tous et sait s’entourer.

Du côté de l’Istiqlal, les « chasseurs de têtes » ont jeté leur dévolu sur une personnalité qui risque de surprendre, mais qui n’est pas dépourvue d’atouts. Toufiq Hjira, ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, fait partie des technocrates istiqlaliens - comme Adil Douiri au Tourisme ou Karim Ghellab à l’Équipement et aux Transports - qui incarnent aujourd’hui la stratégie de modernisation accélérée du Maroc. Originaire de l’Oriental (Oujda), fils d’un héros de la lutte nationaliste sous le protectorat, il ne se contente pas d’être un technocrate et possède de réelles qualités politiques.

Faut-il pour autant enterrer Driss Jettou, l’actuel Premier ministre ? Rien n’est sûr. D’abord, parce que tout le monde s’accorde à reconnaître sa réussite. Ensuite, le roi ne se sentant pas totalement engagé par ses propos, comme l’assure un conseiller, sur le choix du Premier ministre, il pourrait parfaitement maintenir Jettou à son poste.

Jeune Afrique

Tags : Driss Jettou - Elections

Nous vous recommandons

Quel est l’état d’avancement des travaux de la zone touristique d’Agadir ?

En marge de la commémoration du 62ᵉ anniversaire de la reconstruction de la ville, Aziz Akhannouch, président de la commune urbaine d’Agadir est allé constater l’état d’avancement des travaux de la zone touristique et...

Agadir : la fréquentation touristique chute

Même si le nombre de touristes a sensiblement augmenté pendant le mois d’août à Agadir, cette performance n’est que du trompe-l’œil parce que largement en deçà des chiffres habituels durant cette période de...

Des prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines ce vendredi

Des prières rogatoires seront accomplies dans l’ensemble des mosquées marocaines après la prière de ce vendredi, a annoncé le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

La presse française clashe Achraf Hakimi

Achraf Hakimi n’aurait pas été à la taille des attentes des supporters du PSG, mercredi soir, lors de la phase retour du huitième de finale de la Ligue des champions. Sa prestation n’aurait pas été de la même teneur que celle du match...

Vahid Halilhodzic, entraineur le mieux payé en Afrique

Vahid Halilhodzic, sélectionneur de l’équipe marocaine de football, est aujourd’hui l’entraineur le mieux payé. Dans le top 10 de ces coachs, seul Jamal Belmadi de l’Algérie, est Africain.

Des MRE en colère au port de Sète (vidéo)

Le port de Sète a été ce jeudi, le théâtre d’un conflit entre transporteur et ses passagers. Ces derniers qui ont embarqué à Tanger ont refusé de descendre du ferry, obligeant la police à intervenir pour régler la...

Yvan Colonna agressé pour avoir « mal parlé du prophète Mohammad »

Yvan Colonna, 61 ans, condamné à la réclusion à perpétuité pour l’assassinat du préfet Claude Erignac en 1998 a été agressé le 2 mars dernier par un détenu de 36 ans, condamné pour terrorisme à la prison d’Arles (Bouches-du-Rhône). Le parquet national...

Oujda : saisie de 875 000 dirhams issus de trafic de faux tests Covid-19

La police judiciaire de la ville d’Oujda a procédé à l’arrestation de six individus dont deux médecins. Ils ont été interpellés pour falsification et trafic de tests et certificats médicaux liés au coronavirus.

De nouvelles journées d’embouteillages dans le Nord du Maroc

Le trafic est chargé sur le boulevard Hassan II dans la ville de Fnideq en raison des milliers de Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui ont réservé leurs billets de retour entre jeudi et dimanche pour rejoindre leurs pays...

Des nouveautés pour le permis marocain

Barid Cash et d’Al Barid Bank ont mobilisé leurs agences pour faciliter aux Marocains le dépôt des dossiers de permis de conduire et des cartes grises, sans devoir se déplacer aux centres d’enregistrement de véhicules. L’opération démarre d’abord à...