Maroc : des milliers d’enfants abandonnés chaque année

16 novembre 2019 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Plusieurs milliers d’enfants sont abandonnés chaque année par leurs familles, ce qui plonge le "royaume dans une situation de schizophrénie sans précédent", indique la militante associative Aïcha Chenna.

"5000 enfants sont annuellement abandonnés” au Maroc, sans compter les nourrissons, au nombre de 24, quotidiennement “jetés dans les poubelles”, révèle Aïcha Chenna au site espagnol Mujer Hoy.

Cette déclaration renseigne sur l’état de fragilité des enfants. L’autre aspect tout aussi préoccupant de cette situation reste l’absence totale de chiffres officiels concernant les mères célibataires au Maroc.

Depuis près de 40 ans, Chenna et son association s’investissent aux côtés des mères célibataires, veuves et exclues, afin de leur assurer une certaine reconnaissance, ainsi qu’un mieux-être quotidien, au sein de la société.

Tout bilan fait, “l’association", rappelle Aïcha Chenna, "a traité les cas de 7000 mères célibataires” et dispose actuellement d’une équipe multidisciplinaire de 35 personnes, sans oublier des relations de coopération avec d’autres associations à Marrakech, à Fès et à Tanger.

Faut-il le rappeler, l’article 490 du code pénal marocain prévoit une peine de prison pour toute personne ayant eu des relations sexuelles hors mariage et un recours à l’avortement. Une disposition qui rend davantage difficile la situation de ces nombreuses “mères célibataires” qui, du coup, se retrouvent sans protection sociale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Femme marocaine - Censure - Enfant - Aïcha Ech-Channa - Avortement

Aller plus loin

Maroc : 360 nouveau-nés abandonnés en 2018

Au Maroc, 360 bébés ont été abandonnés sur la voie publique en 2018, et 1 741 enfants laissés à leur sort.

Mohammed VI rend hommage à Aicha Ech-Chenna, « pionnière de l’action associative »

Suite au décès dimanche dernier d’Aïcha Ech-Channa, le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de la militante associative.

Décès d’Aicha Chenna (vidéo)

Triste nouvelle ce dimanche 25 septembre. Le Maroc vient de perdre l’une des militantes les plus actives de la cause de la femme et des enfants et figure très appréciée des...

Le travail des enfants recule de 26,5% au Maroc

Le phénomène du travail des enfants au Maroc, même s’il a baissé de 26,5 % par rapport à 2019, demeure toutefois bien implanté en milieu rural, touchant encore 113 000 ménages...

Ces articles devraient vous intéresser :

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

L’actrice Malika El Omari en maison de retraite ?

Malika El Omari n’a pas été placée dans une maison de retraite, a affirmé une source proche de l’actrice marocaine, démentant les rumeurs qui ont circulé récemment sur les réseaux sociaux à son sujet.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.