Décès d’Aicha Chenna (vidéo)

25 septembre 2022 - 13h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Triste nouvelle ce dimanche 25 septembre. Le Maroc vient de perdre l’une des militantes les plus actives de la cause de la femme et des enfants et figure très appréciée des Marocains   : Aicha Chenna.

Cette militante infatigable est décédée ce dimanche à l’âge de 81 ans, selon des sources proches de sa famille. Elle avait consacré sa vie entière à la défense des femmes célibataires et surtout des enfants abandonnés.

Orpheline de père, elle avait d’abord entamé des études d’infirmière avant de se consacrer à l’éducation sanitaire. Elle crée dans les années 80 l’Association Solidarité féminine pour aider les enfants abandonnés et leurs mères. Mais son militantisme date d’une soixantaine d’années.

En 2017, elle avait appelé le ministère de l’Éducation nationale à mettre en place des cours d’éducation sexuelle dans les écoles marocaines. « J’aimerais que le nouveau gouvernement intègre les cours d’éducation sexuelle dans les écoles pour les jeunes Marocains », avait-elle déclaré, déplorant que la société marocaine soit « intolérante envers les femmes célibataires », tout en reconnaissant que son regard change peu à peu.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Femme marocaine - Aïcha Ech-Channa - Vidéos

Aller plus loin

Mohammed VI rend hommage à Aicha Ech-Chenna, « pionnière de l’action associative »

Suite au décès dimanche dernier d’Aïcha Ech-Channa, le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de la militante associative.

Aich Ech-Chenna faite Chevalier de la Légion d’honneur en France

Aicha Ech-Chenna, militante associative au grand cœur, a reçu l’enseigne de Chevalier de la Légion d’honneur en France.

Le cauchemar vécu par Aïcha Chenna à Madrid

De passage à Madrid pour assister à une rencontre sur les droits de l’homme, la militante associative marocaine, Aïcha Chenna, a été victime d’un vol, dans la soirée du vendredi...

Maroc : des milliers d’enfants abandonnés chaque année

Plusieurs milliers d’enfants sont abandonnés chaque année par leurs familles, ce qui plonge le "royaume dans une situation de schizophrénie sans précédent", indique la militante...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

L’actrice Malika El Omari en maison de retraite ?

Malika El Omari n’a pas été placée dans une maison de retraite, a affirmé une source proche de l’actrice marocaine, démentant les rumeurs qui ont circulé récemment sur les réseaux sociaux à son sujet.

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.