Aich Ech-Chenna faite Chevalier de la Légion d’honneur en France

2 avril 2013 - 23h35 - France - Ecrit par : L.A

Aicha Ech-Chenna, militante associative au grand cœur, a reçu l’enseigne de Chevalier de la Légion d’honneur en France.

D’après le bulletin officiel français, Paris a voulu récompenser Aicha Ech-Chenna pour ses 51 ans de lutte en faveur des mères célibataires et des enfants.

En 1995 la France avait déjà offert le Prix des Droits de l’Homme à la militante marocaine pour son travail acharné. Aicha Ech-Chenna a reçu plusieurs autres distinctions au cours de sa carrière, notamment le prix Elisabeth Norgall en 2005 en Allemagne, et le prix Opus aux en 2009 aux États Unis.

Il y a tout juste un an, Aicha Ech-Chenna avait fait la une au Maroc, après avoir raconté son premier entretien avec le Roi Mohammed VI. Sous l’émotion, la militante avait alors dit au Roi "que Dieu bénisse le ventre qui vous a porté Majesté". Cette remarque avait beaucoup fait rire le Roi, qui lui avait offert un million de dirhams pour son association "Solidarité féminine".

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Caritatif - Distinction - Femme marocaine - Associatif - Aïcha Ech-Channa

Aller plus loin

Décès d’Aicha Chenna (vidéo)

Triste nouvelle ce dimanche 25 septembre. Le Maroc vient de perdre l’une des militantes les plus actives de la cause de la femme et des enfants et figure très appréciée des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.