Recherche

Maroc : sa femme enceinte, le juge rejette sa demande de divorce

© Copyright : DR

12 février 2021 - 10h20 - Société - Par: K.B

Le tribunal de la famille de Safi a rejeté la demande d’un Marocain qui a décidé de divorcer alors que son épouse est enceinte. Pour le juge, une dissolution du mariage priverait l’enfant de son droit d’être entouré de ses deux parents au moment de la naissance.

Le tribunal estime que la demande du conjoint est prématurée, bien que « la loi marocaine lui accorde le droit de divorcer pendant la période de grossesse ». S’appuyant sur l’article 70 de la Moudawana, le juge a justifié sa décision par le caractère sacré du lien de mariage, tel que décrit dans les textes légaux et religieux.

« Le lien de mariage jugé sacré aussi bien au regard de la religion que de la loi, il est naturel que le recours à sa dissolution ne devrait avoir lieu qu’exceptionnellement et en prenant en considération la règle du moindre mal, du fait que cette dissolution entraîne la dislocation de la famille et porte préjudice aux enfants », est-il souligné.

Il s’agit d’une première dans les annales judiciaires au Maroc, surtout que dans la majorité des cas, la décision de dissolution du mariage, souvent non réfléchie, est laissée à la libre appréciation des conjoints.

Mots clés: Moudawana , Safi , Divorce

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact