Maroc : le gouvernement met fin à l’usage anarchique des véhicules de l’Etat

24 juin 2021 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Fini l’utilisation anarchique des véhicules de service dans l’administration publique. Désormais, tout fonctionnaire bénéficiaire ne doit l’utiliser que pour les déplacements professionnels et pour les trajets domicile-lieu de travail. Un registre est déposé dans les communes et administrations local pour recueillir le nombre de kilomètres parcourus et la quantité de carburant consommée.

Cette décision prise par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit s’inscrit dans le cadre de la rationalisation des dépenses de l’État, fait savoir Al Massae qui ajoute que la note publiée à cet effet, donne injonctions aux walis et aux gouverneurs de la faire respecter sur leur territoire de compétence.

Force est de constater que le parc automobile de l’État connaît une dégradation accentuée du fait de l’usage privé des véhicules de service, ce qui reste interdit d’après les textes qui régissent le monde du travail. Les informations parvenues au ministère, font état d’une gestion anarchique de ce parc créant des dépenses incontrôlées, indique le circulaire.

Désormais, les véhicules de service ne peuvent être utilisés à des fins personnelles, le weekend ou en période de congés. Et pour s’assurer du respect de ces consignes, l’autorité a mis en place des commissions dûment mandatées pour contrôler l’usage fait de ces véhicules, précise la même source.

À lire : Abdelouafi Laftit menace

Par ailleurs, les préfets de police et chefs de district, les services de police ont reçu des directives pour s’assurer qu’un véhicule de service ne doit, sans aucun prétexte, se retrouver en circulation en dehors des limites de la juridiction territoriale de l’administration ou l’instance publique dont il relève.

Le ministère a donc décidé de mettre fin, avec toute la fermeté qu’il faut, à cette situation. Les véhicules ne doivent circuler que pendant les heures et les jours de travail. Pour tout déplacement la destination dûment inscrite sur l’ordre de service doit être respectée. Tout déplacement extraordinaire doit faire l’objet d’une autorisation spéciale.

Sujets associés : Administration - Automobile - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Maroc : les unités et véhicules des FAR retirés des villes

Les véhicules et les unités des Forces armées royales, qui ont patrouillé dans les villes pour garantir le respect du confinement pendant l’état d’urgence sanitaire décrété...

Aid Al Adha : Abdelouafi Laftit assume

L’annonce surprise d’interdiction de voyages entre les villes, à la veille de Aïd Al Adha, avait créé beaucoup de dégâts. Lors de son intervention devant la Chambre des...

Abdelouafi Laftit menace

La colère gronde dans les foyers marocains au sujet des dernières factures d’eau et d’électricité distribuées par les sociétés qui en assurent la gestion déléguée. Craignant des...

De nouveaux véhicules pour la police marocaine

Quelque 660 véhicules neufs ont été mis à la disposition des services centraux et décentralisés de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans le cadre de son plan...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Alerte sur l’impact de la fermeture des hammams et lavages auto

Au Maroc, la mesure de fermeture des hammams et stations de lavages auto trois jours par semaine, prise par le ministère de l’Intérieur, afin de rationaliser la consommation d’eau pourrait engendrer un problème majeur. C’est du moins ce que redoute un...

Maroc : des nominations à la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein de la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux.

Le Maroc en croisade contre la mendicité

Malgré les efforts fournis pour l’éradiquer, la mendicité a la peau dure. Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit sonne la mobilisation contre ce phénomène qui génère plusieurs milliards chaque année.

La criminalité en baisse au Maroc

Au cours du premier semestre 2022, la criminalité a globalement baissé au Maroc. C’est ce que révèle le dernier rapport de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Maroc : conflit au sein des cabinets ministériels

Les membres de cabinets ministériels au Maroc se déchirent sur les prérogatives. À l’origine de ce conflit, le retard observé dans la nomination de nouveaux secrétaires généraux.

Salaires : bonne nouvelle pour les Marocains

Le gouvernement marocain, via son porte-parole Mustapha Baitas, a annoncé une révision de l’Impôt sur le revenu (IR) avec pour objectif d’augmenter les revenus des employés et fonctionnaires.

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

Renault va produire plus de véhicules électriques au Maroc

Renault ambitionne d’ici 2027 de lancer huit nouveaux modèles hybrides et électriques (E-Tech) et de doubler le bénéfice net par unité vendue hors d’Europe et notamment au Maroc.

L’impressionnante collection de voitures de French Montana

Le rappeur américain d’origine marocaine French Montana a un goût prononcé pour l’automobile. Au fil du temps, il s’est constitué une collection impressionnante de voitures de luxe.