Maroc : le gouvernement met fin à l’usage anarchique des véhicules de l’Etat

24 juin 2021 - 14h40 - Ecrit par : A.T

Fini l’utilisation anarchique des véhicules de service dans l’administration publique. Désormais, tout fonctionnaire bénéficiaire ne doit l’utiliser que pour les déplacements professionnels et pour les trajets domicile-lieu de travail. Un registre est déposé dans les communes et administrations local pour recueillir le nombre de kilomètres parcourus et la quantité de carburant consommée.

Cette décision prise par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit s’inscrit dans le cadre de la rationalisation des dépenses de l’État, fait savoir Al Massae qui ajoute que la note publiée à cet effet, donne injonctions aux walis et aux gouverneurs de la faire respecter sur leur territoire de compétence.

Force est de constater que le parc automobile de l’État connaît une dégradation accentuée du fait de l’usage privé des véhicules de service, ce qui reste interdit d’après les textes qui régissent le monde du travail. Les informations parvenues au ministère, font état d’une gestion anarchique de ce parc créant des dépenses incontrôlées, indique le circulaire.

Désormais, les véhicules de service ne peuvent être utilisés à des fins personnelles, le weekend ou en période de congés. Et pour s’assurer du respect de ces consignes, l’autorité a mis en place des commissions dûment mandatées pour contrôler l’usage fait de ces véhicules, précise la même source.

À lire : Abdelouafi Laftit menace

Par ailleurs, les préfets de police et chefs de district, les services de police ont reçu des directives pour s’assurer qu’un véhicule de service ne doit, sans aucun prétexte, se retrouver en circulation en dehors des limites de la juridiction territoriale de l’administration ou l’instance publique dont il relève.

Le ministère a donc décidé de mettre fin, avec toute la fermeté qu’il faut, à cette situation. Les véhicules ne doivent circuler que pendant les heures et les jours de travail. Pour tout déplacement la destination dûment inscrite sur l’ordre de service doit être respectée. Tout déplacement extraordinaire doit faire l’objet d’une autorisation spéciale.

Tags : Administration - Automobile - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Ministère de l’Intérieur Maroc

Aller plus loin

Maroc : les unités et véhicules des FAR retirés des villes

Les véhicules et les unités des Forces armées royales, qui ont patrouillé dans les villes pour garantir le respect du confinement pendant l’état d’urgence sanitaire décrété depuis...

Abdelouafi Laftit menace

La colère gronde dans les foyers marocains au sujet des dernières factures d’eau et d’électricité distribuées par les sociétés qui en assurent la gestion déléguée. Craignant des...

De nouveaux véhicules pour la police marocaine

Quelque 660 véhicules neufs ont été mis à la disposition des services centraux et décentralisés de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans le cadre de son plan de...

Aid Al Adha : Abdelouafi Laftit assume

L’annonce surprise d’interdiction de voyages entre les villes, à la veille de Aïd Al Adha, avait créé beaucoup de dégâts. Lors de son intervention devant la Chambre des représentants,...

Nous vous recommandons

Tanger : un policier arrêté pour trafic international de drogue

Encore un policier sur lequel pèse de lourds soupçons dans une affaire où escroquerie et trafic de drogue s’entremêlent. Le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger a diligenté, mardi, une enquête judiciaire pour situer les responsabilités de...

Gaz naturel : le Maroc assure son approvisionnement

Pour faire face à la crise énergétique en cours, le Maroc veut sécuriser son approvisionnement en gaz naturel en entrant sur le marché international. Plusieurs options issues des appels d’offre sont actuellement à l’étude en vue des premières livraisons qui...

Maroc-Royaume-Uni : le câble électrique sous-marin opérationnel d’ici 2030

Le projet de construction d’un câble sous-marin reliant le Maroc au Royaume-Uni se précise. Il permettra de fournir de l’énergie au Royaume-Uni depuis une centrale solaire et éolienne de 10,5 GW qui sera installée dans la région de Guelmim Oued Noun et sera...

Maroc : bonne nouvelle pour les retraités

Les travailleurs du secteur privé pourraient se retrouver avec 100 DH de plus sur leurs pensions de retraite. Le gouvernement étudie sérieusement sa faisabilité actuellement.

Maroc : vers l’interdiction des applications de covoiturage à Meknès

Meknès envisage d’interdire les applications de covoiturage en raison des tensions entre les chauffeurs de taxi et les sociétés offrant ce service de mise en relation de conducteurs et voyageurs.

Une très bonne nouvelle pour la famille de Rayan

La mère de Rayan, le garçonnet de 5 ans tombé accidentellement dans un puits à Ighrane (Chefchaouen) et décédé samedi, est enceinte de cinq mois, a annoncé son mari et père du défunt.

Un Français recherché par Interpol arrêté au Maroc

Un Français sous le coup d’un mandat d’arrêt international délivré par les autorités françaises a été arrêté par la police à Saidia, annonce la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

États-Unis : Ceet Fouad perd deux « frères » happés par le métro

Deux des camarades du grapheur français d’origine marocaine Ceet Fouad ont été mortellement happés par un métro près de la station Sutter Ave-Rutland Road à New York le 20 avril. Les défunts l’avaient accompagné dans la ville américaine pour une opération...

Les appels à la démission d’Aziz Akhannouch se multiplient

Les Marocains sont en colère contre le chef du gouvernement Aziz Akhannouch et l’appellent à démissionner. À l’origine de cette colère, la flambée des prix des denrées alimentaires et du carburant.

Sahara : « le Maroc voulait que l’Espagne et l’Union européenne suivent » les États-Unis

Mohamed Salem Ould Salek, «  ministre des Affaires étrangères  » de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » a réagi à la crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne. Il affirme que le royaume « voulait que » l’Espagne et l’Union européenne...