La flambée des prix de vacances renvoie les Marocains à l’étranger

10 juillet 2019 - 08h20 - Economie - Ecrit par : K.B

Les prix des prestations touristiques au Maroc ne permettent plus aux citoyens marocains de profiter de leur pays. Cela les pousse à choisir des destinations internationales dont les offres sont beaucoup plus alléchantes et, surtout, adaptées à leur budget.

Face à la concurrence déloyale que se livrent les prestataires touristiques au Maroc et, en l’absence d’un contrôle effectif, aucune mesure n’a été initiée par le Ministère du Tourisme pour encourager le tourisme national, encore moins, pour minimiser la perte en devises, engendrée par les séjours à l’étranger.

Le secteur touristique au Maroc connaît un vrai dumping, de par les tarifs astronomiques qu’affichent certains professionnels du secteur. Cette politique tarifaire aléatoire, selon le site Akhbarona, décourage aussi bien les Marocains vivant au pays que leurs compatriotes résidant à l’étranger, à chercher des séjours au pays à la portée de leurs bourses. Ils sont contraints de choisir dans la panoplie d’offres au niveau international, en particulier, l’Espagne et la Turquie. Les packages qui en sont offerts sont parfois deux fois moins chers avec, en plus, des prestations bien supérieures.

Par conséquent, chaque départ à l’étranger nécessite des provisions en devises, dépassant les 1.000 euros pour chaque personne, occasionnant ainsi, au Trésor, des pertes considérables. Les apports en devises, assurés par les MRE, pendant la saison estivale, vont également entraîner un grand manque à gagner pour l’État.

Le site conclut qu’à cause des agissements de certains professionnels du secteur et, en l’absence de mesures contraignantes et de protection de la part du Ministère du Tourisme, les pertes, occasionnées par le départ des Marocains vers d’autres destinations, pourraient coûter trop cher au pays, en termes de devises étrangères.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Destination - Ministère du Tourisme

Ces articles devraient vous intéresser :

« J’ai visité le Maroc - voici pourquoi je n’y retournerai jamais »

Sur la toile, des tiktokeurs et Youtubeurs – dont des Américains – déconseillent à leurs followers de se rendre au Maroc et en évoquent les raisons. Ils disent ne plus avoir l’intention de retourner dans le royaume.

Maroc : les plages à éviter cet été

Le ministère de la Transition énergétique et du développement durable a récemment publié la liste des plages classées non conformes à la baignade pour la saison estivale qui s’annonce. En tout, 22 plages dont celle de Salé, très fréquentée par les...

Le tourisme marocain surfe sur la vague « Lions de l’Atlas »

Les exploits des Lions de l’Atlas au Qatar ne font pas seulement le bonheur des fans de football. Ils constituent également une bonne campagne publicitaire pour le tourisme marocain, selon l’Office national marocain du tourisme (ONMT).

La stratégie du Maroc pour booster le tourisme interne

L’embellie du tourisme se confirme pour le Maroc. Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, expose sa stratégie pour maintenir voire accroître cette tendance.

Maroc : de "paradis gay" à destination à risque pour les LGBTQ+ ?

Le Maroc est passé de « pays gay-friendly » à destination touristique moins sûre pour les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres. Il y existe toutefois une sorte de tolérance.

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Au Maroc, le marché opaque des locations saisonnières

Dans le secteur de la location saisonnière, les agences de voyages opérant au Maroc font face à une « concurrence illégale » des courtiers qui tirent grand profit de l’activité à leur détriment. Des voix s’élèvent pour appeler à l’assainissement du...

Maroc : les aéroports seront tous modernisés

Le Maroc envisage de mener prochainement une étude sur le développement de ses aéroports à l’horizon 2045. Un appel d’offres international a été récemment lancé à cet effet.

Maroc : un semestre record pour le tourisme et les transferts des MRE

La trajectoire ascendante entamée par le tourisme marocain depuis janvier se poursuit à fin juin. En témoignent les recettes enregistrées. Il en est de même pour les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le tourisme marocain bat des records

L’année 2023 a vu repartir à la hausse la fréquentation touristique au Maroc. Une embellie pour le tourisme marocain après les trois années noires qu’elle a connues à cause de la pandémie de Covid-19.