Recherche

La flambée des prix de vacances renvoie les Marocains à l’étranger

© Copyright : DR

10 juillet 2019 - 08h20 - Economie

Les prix des prestations touristiques au Maroc ne permettent plus aux citoyens marocains de profiter de leur pays. Cela les pousse à choisir des destinations internationales dont les offres sont beaucoup plus alléchantes et, surtout, adaptées à leur budget.

Face à la concurrence déloyale que se livrent les prestataires touristiques au Maroc et, en l’absence d’un contrôle effectif, aucune mesure n’a été initiée par le Ministère du Tourisme pour encourager le tourisme national, encore moins, pour minimiser la perte en devises, engendrée par les séjours à l’étranger.

Le secteur touristique au Maroc connaît un vrai dumping, de par les tarifs astronomiques qu’affichent certains professionnels du secteur. Cette politique tarifaire aléatoire, selon le site Akhbarona, décourage aussi bien les Marocains vivant au pays que leurs compatriotes résidant à l’étranger, à chercher des séjours au pays à la portée de leurs bourses. Ils sont contraints de choisir dans la panoplie d’offres au niveau international, en particulier, l’Espagne et la Turquie. Les packages qui en sont offerts sont parfois deux fois moins chers avec, en plus, des prestations bien supérieures.

Par conséquent, chaque départ à l’étranger nécessite des provisions en devises, dépassant les 1.000 euros pour chaque personne, occasionnant ainsi, au Trésor, des pertes considérables. Les apports en devises, assurés par les MRE, pendant la saison estivale, vont également entraîner un grand manque à gagner pour l’État.

Le site conclut qu’à cause des agissements de certains professionnels du secteur et, en l’absence de mesures contraignantes et de protection de la part du Ministère du Tourisme, les pertes, occasionnées par le départ des Marocains vers d’autres destinations, pourraient coûter trop cher au pays, en termes de devises étrangères.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact