Tourisme : Le Maroc, victime de son succès... et d’AirBnB

8 avril 2024 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les recettes touristiques du Maroc poursuivent leur tendance à la baisse. Après une chute de 905 millions de dirhams (−10,5 %) en janvier, elles ont dégringolé de 1,06 milliard de dirhams (−6,7 %) à fin février. Pendant ce temps, les arrivées touristiques affichent une tendance à la hausse, avec un bond de 10 % en janvier et de 18 % en février.

Avec un record de 14,5 millions de voyageurs en 2023, en hausse de 34 % par rapport à 2022, les recettes touristiques du Maroc ont atteint 105 milliards de dirhams, en progression de 12 % par rapport à l’année précédente. Dans un communiqué, le ministère de tutelle a fait savoir que plus de 2,1 millions de touristes (53 % de touristes étrangers et 47 % de MRE) ont visité le royaume au cours des deux premiers mois de 2024, ce qui représente une hausse de 14 % par rapport à la même période de l’année dernière.

À l’inverse, les recettes touristiques sont en baisse depuis le début de l’année. Selon l’Office des changes, les recettes voyages se sont établies à 7,713 milliards de dirhams (DH) au 31 janvier 2024, contre 8,618 milliards de DH à la même période de 2023, soit une baisse de 10,5 % ou 905 millions de DH. À la date du 29 février 2024, ces recettes ont atteint 14,874 millions de DH contre 15,940 millions de DH à fin février 2023, représentant une baisse de 6,7 % ou 1,06 millions de DH, relève l’Office dans ses deux derniers « bulletins sur les indicateurs mensuels des échanges extérieurs ».

À lire : Maroc : Un record de touristes en trompe-l’oeil ?

D’après un hôtelier cité par Challenge, « les arrivées de touristes sont plutôt une performance en trompe-l’œil. Ce qui nous intéresse en tant qu’hôteliers, ce sont surtout les nuitées et par ricochet les recettes ». « Nous attendons toujours que le ministère communique les résultats concernant les nuitées qui constituent le véritable indicateur de l’activité touristique. Bien que l’on observe une progression des arrivées de touristes internationaux, il est nécessaire de prendre du recul et d’attendre l’évolution sur plusieurs mois pour tirer des conclusions significatives », analyse un autre professionnel.

Pour sa part, Othmane Cherif Alami, président du Conseil régional du tourisme (CRT) de Casablanca-Settat, explique que « ces tendances à la hausse devraient s’amorcer à partir du 15 avril 2024 tant au niveau du chiffre d’affaires en devises que du nombre de visiteurs ». De nombreux professionnels justifient cette baisse des recettes par la prolifération des logements AirBnB, ceci en dépit de la prise en août d’un décret visant à réglementer les logements alternatifs. Des mesures sont en cours pour corriger le tir avant la CAN 2025 et la coupe du monde 2030, assure Cherif Alami.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Ministère du Tourisme

Aller plus loin

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens...

Tourisme : Le Maroc progresse, mais peut encore mieux faire

Le Maroc occupe la 82ᵉ place parmi les économies touristiques les plus performantes au monde, selon une nouvelle étude du Forum économique mondial sur les voyages et le tourisme.

Maroc : Un record de touristes en trompe-l’oeil ?

La députée du Parti de la justice et du développement (PJD), Fatima Zahra Bata, estime que les 14,5 millions d’arrivées touristiques au Maroc en 2023 représentent certes un...

Les chiffres qui confirment l’embellie du tourisme marocain

À la Chambre des représentants, Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, a communiqué des chiffres du secteur du tourisme...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tourisme au Maroc : l’ONMT et EasyJet signent un accord historique

En vue d’étendre ses activités au Maroc, EasyJet Group a signé, à Londres, un accord de partenariat avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT). Cette signature s’inscrit dans le cadre des initiatives menées par l’office afin d’atteindre voire...

Le Maroc parmi les destinations les plus recherchées sur Google

Le Maroc figure dans le top 10 des destinations les plus recherchées sur Google. Le puissant et violent séisme du 8 septembre n’a vraiment pas produit un impact négatif sur le tourisme marocain.

Un mois après le séisme, le tourisme marocain se redresse

Le Maroc conjugue désormais au passé l’impact négatif du puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le peuple marocain et causé d’énormes dégâts matériels sur son tourisme. L’industrie se porte mieux que jamais.

Les cascades d’Ouzoud se refont une beauté

L’achèvement de la réhabilitation du site touristique des Cascades d’Ouzoud préoccupe le conseil du groupement des collectivités territoriales Haut et Moyen Atlas d’Azilal. Une convention de partenariat a été approuvée dans ce sens.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Tourisme au Maroc : difficile d’atteindre le niveau de visiteurs pré-Covid

Des professionnels du tourisme marocain estiment que la reprise du secteur ne pourra atteindre le niveau d’avant la pandémie en termes de nombre de visiteurs. L’année pourrait toutefois s’achever sur de bons chiffres, avec un niveau de recettes de 78...

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc renforce le contrôle des locations Airbnb

En collaboration avec les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, les services de contrôle de l’Office des changes mènent un vaste audit des transferts internationaux pour la location de résidences touristiques via la plateforme Airbnb.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.