Normalisation Maroc-Israël : le mot "occupation" n’est presque plus utilisé dans les médias

25 juin 2022 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Depuis la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, le mot “occupation” n’est presque plus utilisé dans les médias marocains. C’est du moins ce qu’affirme Mohamed Abido, le directeur du Centre marocain pour la tolérance et le dialogue interreligieux.

« Les médias d’État ont changé d’agenda. Depuis la normalisation des relations avec Israël, le mot “occupation” n’est presque plus utilisé. La rue s’identifie à la question palestinienne, mais à part la gauche et les groupes islamistes, dont l’influence a diminué au cours de l’année dernière, je pense que la plupart des gens, la majorité silencieuse, sont en fait avec Israël, dans le sens où il n’y a pas de haine à son égard. Il y a de la curiosité ; les gens veulent en savoir plus sur la culture israélienne, la langue. Les Juifs ont toujours fait partie de notre pays et de notre histoire », a déclaré Mohamed Abido dans une interview accordée à Israel Hayom.

À lire : Israël réitère son soutien à la marocanité du Sahara

Cette semaine, Israël a réitéré son soutien à la marocanité du Sahara. Pour le directeur du Centre marocain pour la tolérance et le dialogue interreligieux, c’est une aubaine importante pour le royaume sur les scènes internationale et nationale. « Le fait qu’Israël ait ouvertement déclaré que le Sahara Occidental appartient au Maroc est un développement énorme dans lequel Israël a choisi de prendre une position courageuse. Cela incitera d’autres pays à suivre ses traces et à déclarer qu’ils soutiennent également la politique du Maroc », a-t-il commenté, soulignant que le royaume comprend l’État hébreu quand il évoque la menace iranienne.

À lire : Isaac Herzog s’exprime sur la coopération entre le Maroc et Israël

« L’Iran est aussi une menace pour le Maroc et nous a combattus par procuration », a-t-il ajouté, précisant que Téhéran étend ses tentacules en Afrique, lesquels ont atteint la frontière marocaine. Il fait allusion au Front Polisario qui dispute le Sahara occidental avec le royaume et revendique son indépendance. « […] et ce n’est pas tout. Les Iraniens voulaient ramener le chiisme au Maroc et menacer le tissu social du pays. C’est une chose dangereuse », a conclu Mohamed Abido.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Diplomatie - Normalisation Maroc Israël

Aller plus loin

Deux ans après, les Marocains toujours vent debout contre la normalisation Maroc-Israël

Alors que le Maroc et Israël célèbrent le deuxième anniversaire de la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays, de nombreuses manifestations contre la...

Bientôt un accord trilatéral Maroc/Émirats arabes unis-Israël

Lors de sa visite à Rabat jeudi 9 juin 2022, Abdullah bin Touq Al Marri, ministre émirati de l’Economie a déclaré qu’un accord trilatéral est en cours de discussion avec des...

Explosion des échanges commerciaux entre le Maroc et Israël

Les accords de normalisation signés entre Israël et quatre pays arabes dont le Maroc favorisent l’explosion des échanges commerciaux. En témoignent les données du Bureau central...

Israël réitère son soutien à la marocanité du Sahara

En visite de travail au royaume, Ayelet Shaked, ministre israélienne de l’Intérieur, a réitéré le soutien de son pays à la marocanité du Sahara.

Ces articles devraient vous intéresser :

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Maroc : une pétition pour mettre fin aux relations avec Israël

Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, s’est expliqué sur le refus d’accès à la présidence du gouvernement aux universitaires, juristes et des personnalités politiques venus mercredi pour déposer une pétition appelant à mettre fin à la...

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.