Recherche

Maroc : 166 tonnes de marchandises impropres à la consommation saisies et détruites

© Copyright : DR

27 avril 2020 - 06h00 - Société

La commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement, des prix et des opérations de contrôle, de la qualité et des prix, dans sa mission de veille et de régulation, a détecté et saisi 166 tonnes de marchandises impropres à la consommation.

Le rôle de la commission est de s’assurer que les marchés soient normalement approvisionnés de tous les biens et produits et que l’offre couvre largement les besoins, surtout durant le mois du Ramadan. Elle veille également à la stabilité des prix et du contrôle de la qualité pour le bien-être des consommateurs. Au cours de sa réunion hebdomadaire, elle a fait le point sur l’état d’avancement des mesures entreprises en préparation du mois du Ramadan. Il s’agit de la disponibilité des biens et produits les plus consommés durant ce mois sacré.

Ainsi, selon le bilan établi par la commission, l’offre en céréales et légumineuses disponibles, "correspond à la consommation de 4 mois", sans tenir compte des quantités en cours d’importation après la suspension des droits de douane. En ce qui concerne les fruits et légumes, les surfaces emblavées et la production estimée permettront de couvrir "les besoins jusqu’à la fin de l’année en cours". Pour ce qui est des débarquements de poisson, la commission précise qu’elles "devront connaitre une hausse, après la reprise progressive de l’activité de la pêche à l’arrêt, à cause de l’état d’urgence".

En ce qui concerne les interventions des commissions mixtes de contrôle durant la période du 1ᵉʳ au 22 avril 2020, elles concernent environ "30 000 points de vente en gros et en détail et des entrepôts de stockage". Au total, "417 infractions en matière de prix et de qualité des produits alimentaires" ont été constatées : 308 pour défaut d’affichage des prix, 64 pour non présentation de factures, 24 pour hausses illicites de prix réglementés, 9 pour non-respect des normes de qualité et d’hygiène, et plusieurs autres infractions diverses. Les mesures réglementaires ont été prises à l’encontre des contrevenants.

C’est en matière de qualité des marchandises et produits stockés ou présentés à la vente, qu’une quantité importante de marchandises impropres à la consommation a été saisie et détruite par la commission mixte. Il s’agit de "143 tonnes de farines et produits dérivés, 11 tonnes de viandes et de poissons et charcuterie, 3 tonnes d’olives et d’huiles, et plus d’une tonne de laits et dérivés, en plus de diverses quantités de produits comme les jus et boissons, les pains gâteaux et pâtisseries, ainsi que des produits d’hygiène et d’entretien".

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact