Recherche

Maroc : la mineure doit être « physiquement apte et mûre » avant le mariage

© Copyright : DR

28 septembre 2019 - 20h20 - Société

Alors que certaines associations marocaines et des organisations de défense des droits de l’homme veulent voir abolir la pratique du mariage des mineures, une note adressée par le Président du Ministère public aux membres du Parquet sur le mariage des mineures vient d’être publiée au Bulletin officiel. Elle fait le rappel des règles mais passe sous silence l’aspect relatif à l’interdiction.

La note du Parquet rappelle un certain nombre de règles qui doivent être observées avant toute autorisation. Ainsi, selon L’économiste, le Chef du Parquet demande aux magistrats de ne pas hésiter à opposer leur veto, à déclencher une enquête sur les motifs derrière le mariage.

Il s’agit aussi, selon la note, de déterminer si la mineure est « suffisamment mûre » et « physiquement apte » pour le mariage. Les magistrats sont également invités à sensibiliser la fille sur les risques du mariage précoce en faisant appel à des aides sociales.

Pour les Marocains résidant à l’Étranger (MRE), il faut s’assurer que l’autorisation du mariage est reconnue dans les pays d’accueil. Mais, selon le journal, bon nombre de mariages de mineures sont contractés après lecture de la fatiha et ne passent pas par la procédure judiciaire.

Les organisations de défense des droits de l’homme devront encore patienter en ce qui concerne l’abolition du mariage des mineures.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact