Au Maroc, les mariages des mineures de plus en plus refusés

18 juin 2022 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, 20 200 demandes d’autorisation d’épouser une mineure faites aux tribunaux marocains ont été refusées en 2021 suite aux requêtes des parquets compétents.

Les autorisations pour le mariage des mineurs ont fortement baissé. Au total, 20 200 demandes d’autorisation d’épouser une mineure faites aux tribunaux marocains ont été refusées l’année dernière contre 12 773 en 2020, suite aux requêtes des parquets compétents, a fait savoir le procureur général du roi près la Cour de cassation, président du ministère public, Moulay El Hassan Daki, qui intervenait lors d’une session de formation organisée au profit des responsables judiciaires sous le thème « rôle des magistrats du ministère public pour une protection efficiente de la femme ».

À lire : Maroc : vers l’interdiction du mariage des mineurs ?

Ce nombre de refus est la preuve que « l’approche adoptée par le ministère public s’est reflétée positivement sur l’interaction des magistrats du ministère public avec le sujet ». Le responsable judiciaire a rappelé les actions qui ont été mises en œuvre. Il s’agit notamment des circulaires adressés aux magistrats des parquets pour les appeler à jouer la carte de la vigilance vis-à-vis des demandes d’autorisation de mariages de mineures ; de s’assurer du respect des conditions imposées par le législateur pour la validité de ce mariage, et de ne pas hésiter à refuser toute demande qui va à l’encontre de l’intérêt supérieur de la fille mineure, rapporte le quotidien Assabah.

À lire : Maroc : nouvelle étude sur le mariage des mineurs

« La vision de la présidence du ministère public autour de la violence à l’égard des femmes et des filles inclut également la question du mariage des filles mineures comme une violation des droits de l’Homme », a ajouté Moulay El Hassan Daki.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Enfant - Mariage

Aller plus loin

Des Marocains trouvent des « astuces » pour épouser des mineures

Un réseau criminel a trouvé de nouvelles méthodes frauduleuses pour faciliter le mariage de mineures et la polygamie. Les éléments de la Gendarmerie royale à Benguerir mènent...

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en...

Appel urgent à l’abolition du mariage des mineurs au Maroc

La loi est un énorme obstacle à la lutte contre le mariage des mineurs au Maroc, selon une étude qui vient d’être réalisée par le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH).

Maroc : vers l’interdiction du mariage des mineurs ?

Les députés du Rassemblement national indépendant (RNI) viennent de relancer le débat sur le mariage des mineurs en déposant une proposition de loi qui prévoit sa suppression.

Ces articles devraient vous intéresser :

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : le registre national des mariés bientôt disponible

Dans quelques jours, le ministère de la Justice marocain va procéder au lancement du registre national des mariés dans le but de mettre fin aux infractions constatées dans le domaine.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.

Saad Lamjarred et Ghita El Allaki organiseront un mariage au Maroc

Le chanteur marocain Saad Lamjarred vient de confirmer dans un live sur Instagram l’organisation prochaine au Maroc, d’une vraie fête de mariage avec Ghita El Allaki.

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...