Le Maroc reçoit bientôt la livraison de navire pétrolier de la Corée du Sud

30 mai 2022 - 17h17 - Economie - Ecrit par : A.T

Afin de dynamiser le secteur du cabotage dans un contexte difficile, le Maroc a lancé auprès d’une société sud-coréenne la construction d’un navire pétrolier de grande capacité qui devrait être livré l’an prochain.

D’une valeur de 20 millions de dollars, ce navire-citerne a été commandé au sud-coréen Dae Sun Shipbuiding par Petrocab, indique Challenge, qui précise qu’il s’agit d’une « handy size » de 9 000 tpl (tonnes de port en lourd, capacité de chargement) qui naviguera sous pavillon marocain.

A lire : Maroc : des incitations fiscales pour attirer les compagnies pétrolières

Pour rappel, Petrocab est gérée aujourd’hui par un conseil d’administration avec pour actionnaires Vivo Energy Maroc (Shell), Libya Oil Maroc, Total Maroc, Société Nationale des Produits Pétroliers (SNPP), Pétrole du Maghreb (Petrom), la Compagnie marocaine d’hydrocarbure (CMH).

Aujourd’hui, les produits pétroliers représentent 50 % du cabotage national qui s’élève à 6 millions de tonnes, principalement conteneurs et hydrocarbure, précise la même source.

Sujets associés : Pétrole - Plan d’accélération industrielle

Aller plus loin

Maroc : des incitations fiscales pour attirer les compagnies pétrolières

Le Maroc a mis en place une série d’avantages et d’incitations fiscales pour attirer les compagnies pétrolières dont l’expertise est essentielle pour l’exploration du pétrole...

Le Maroc réceptionne son plus grand navire pétrolier

Le Maroc a réceptionné samedi sur sa base à Nador son plus grand navire pétrolier en service, acquis auprès de la Corée du Sud. Le royaume avait lancé la commande en février 2021.

L’armée marocaine réceptionne des camions tout-terrain fabriqués en Inde

Les Forces armées royales (FAR) ont reçu un escadron de camions multi-essieux fabriqués par l’entreprise indienne Tata Motors.

Industries automobiles : le Maroc veut séduire les investisseurs sud-coréens

Pour discuter des opportunités d’investissements coréens au Maroc, l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) a organisé la semaine...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la création d’entreprises en forte hausse

Dans un contexte d’inflation et de crise géopolitique, le Maroc a poursuivi sa politique de promotion des entreprises en renforçant ses programmes de soutien et chantiers d’envergure. À fin octobre, la création d’entreprises a connu une hausse, avec 77...

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.

Maroc : de nouveaux projets pour renforcer le « Made in Morocco »

Le Maroc poursuit sa marche vers la souveraineté industrielle. Mardi dernier, le gouvernement a procédé au lancement du 4ᵉ lot d’opportunités d’investissements, initiées dans le cadre de la banque à projets. Au total, 275 nouveaux projets ont été...

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.