Recherche

Le Maroc veut investir dans un nouveau réseau ferroviaire

Le Maroc pourrait s’inspirer des "Cercanias" espagnols

21 février 2020 - 13h00 - Economie

Le gouvernement marocain veut investir près de 4,2 milliards de dirhams dans le cadre du lancement de son réseau ferroviaire de banlieue.

Cette nouvelle a été rendue publique par le chef du gouvernement local de Valence, lors de son séjour au Maroc. À la tête d’une délégation d’entreprises espagnoles opérant dans les secteurs du tourisme, des bâtiments, des chemins de fer, de la logistique et de l’industrie alimentaire pour prospecter les opportunités d’affaires et renforcer les relations économiques bilatérales entre le Maroc et la région du sud-est de l’Espagne, le gouverneur Ximo Puig a tenu plusieurs rencontres avec des responsables d’entreprises marocaines.

Ximo Puig a d’ailleurs donné son accord pour la réalisation de ce projet ambitieux, a indiqué l’agence de presse espagnole, EFE. Ce réseau de trains baptisés "Cercanias" en Espagne, est composé de trains à grande vitesse traversant de courtes et moyennes distances.

Pour ce projet, la Generalitat de Catalogne, organisation politique de la communauté autonome de Catalogne en Espagne, est retenue afin de soumettre l’offre dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Quant aux structures privées, Stadler, spécialisée dans la fabrication de trains, et Vectalia, spécialisée dans la gestion des transports publics, elles participeront également à la réalisation de ce projet. Il s’agit de structures qui sont expérimentées dans le domaine. C’est le cas de Vectalia qui assure déjà la gestion des flottes de bus de Nador et Safi.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact