Maroc : on en sait un peu plus sur le chef terroriste présumé interpellé à Berkane

7 mai 2022 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Des révélations ont été faites sur l’individu de 37 ans, partisan de l’organisation Daech, actif dans la ville de Berkane, arrêté vendredi 6 mai, par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ) pour son implication présumée dans la préparation d’un projet terroriste visant à porter gravement atteinte à l’ordre public.

Selon une source fiable, le chef terroriste présumé interpellé est détenteur d’un diplôme d’ingénieur, ce qui fait de lui un homme plus dangereux que les analphabètes habituellement interpellés par le BCIJ, rapporte Médias24. « Cette formation académique et technique lui aurait grandement facilité la tâche pour concevoir toutes les armes et/ou explosifs nécessaires à un attentat. Elle aurait également constitué un atout considérable pour s’improviser, artificier ou repérer les failles sécuritaires de cibles, afin de perpétrer des actes terroristes contre des intérêts et des personnalités marocaines et étrangères sur le territoire national », assure-t-elle, révélant que cet ingénieur était en contact permanent avec un groupe numérique d’individus pétris de l’idéologie de Daech, dont il était d’ailleurs l’administrateur principal.

À lire : Les États-Unis aident le Maroc à arrêter un chef terroriste présumé

La même source fait savoir que l’homme de 37 ans était seul à son domicile lors de son interpellation matinale et sans résistance par les éléments du BCIJ et qu’aucune arme à feu ou blanche n’a été découverte durant la perquisition qui a suivi. « Pour l’instant, les premiers éléments de l’enquête n’ont révélé aucun lien du suspect avec une cellule de complices physiques prêts à passer l’action », a-t-elle déclaré. Selon elle, l’arrestation est directement liée au démantèlement, le 25 mai 2021, d’une cellule terroriste dans la ville d’Oudja, très proche de Berkane. « C’est à l’issue de ce démantèlement qu’une autre enquête annexe a été ouverte et permis d’identifier, puis d’interpeller de manière anticipative le suspect de Berkhane avant qu’il ne commette l’irréparable ».

À lire : Maroc : l’arrestation d’un homme a évité une attaque à la voiture piégée

La même source a par ailleurs indiqué que seuls les résultats de l’analyse du matériel informatique du terroriste présumé par le laboratoire de la police scientifique permettront d’avoir davantage d’éléments probants sur ses complicités, objectifs et moyens…

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Berkane - Etat islamique - Daech - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) - Arrestation

Aller plus loin

Deux élus marocains s’exilent aux Pays-Bas

Deux conseillers de la commune de Berkane, en visite de travail aux Pays-Bas, ont décidé de ne plus revenir au Maroc.

Salé : lourdes peines pour les membres de la cellule terroriste de «  Moul triporteur  »

La chambre criminelle du tribunal de première instance de Salé a condamné les quatre membres restants de la cellule terroriste dite « Moul triporteur » à une peine cumulée de 60...

Les États-Unis aident le Maroc à arrêter un chef terroriste présumé

Les éléments de la Force Spéciale de la Direction générale de l’agence de sécurité surveillance du territoire (DGST), en coordination et sous la supervision, sur le terrain, des...

Maroc : l’arrestation d’un homme a évité une attaque à la voiture piégée

Le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ) a interpellé tôt mercredi, un extrémiste affilié à l’organisation dite « État islamique ». Il serait impliqué dans la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Coup de filet au Maroc contre une cellule terroriste planifiant des attaques

Cinq individus, âgés entre 22 et 46 ans, soupçonnés d’appartenir à l’organisation terroriste Daesh et de préparer des attentats contre des installations vitales et des institutions sécuritaires, ont été arrêtés par les forces de sécurité marocaines.

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

« Salut islamiste » : le joueur du Real Madrid Antonio Rüdiger porte plainte

Le défenseur du Real Madrid, Antonio Rüdiger, a décidé de porter plainte pour diffamation contre Julian Reichelt, ancien rédacteur en chef du journal Bild. Ce dernier avait accusé Rüdiger de faire un « salut islamiste » après un match de football, une...