La cellule terroriste démantelée à Tanger préprarait bien des attentats

12 octobre 2021 - 07h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le matériel et les produits saisis au sein de la cellule extrémiste affiliée à “Daech”, démantelée à Tanger le 06 octobre, peuvent servir dans la fabrication et la préparation d’explosifs conventionnels.

C’est ce qu’ont conclu les experts du Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ) suite à des analyses approfondies sur l’arsenal des terroristes. Après avoir les avoir déroutés et empêché une attaque terroriste sur le sol marocain, les services scientifiques de la DGST ont indiqué dans un communiqué que les produits et matériels saisis sur les lieux, entrent après leur mélange, dans la préparation et la confection d’engins explosifs.

Il s’agit, selon les experts, de deux boîtes de soufre considéré comme produit réducteur et inflammable et quatre bouteilles d’acide chlorhydrique à forte acidité, utilisé comme catalyseur chimique lors de la confection de certains produits explosifs, en plus d’un bidon de trois litres d’eau de javel concentré contenant de l’hypochlorite de sodium.

A lire : Espagne : trois Marocains pro Daech risquent 6 ans de prison

Outre, ces produits chimiques, les objets métalliques et électriques retrouvés sur les lieux peuvent servir à créer des projectiles ou des appareils de détonation, soulignent les experts, citant entre autres, deux kilogrammes de clous, des circuits électriques et une ampoule halogène de haut voltage.

Un rapport d’expertise détaillé a été mis à la disposition du BCIJ dans le cadre de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent, chargé des affaires du terrorisme, est-il précisé par ailleurs.

Sujets associés : Terrorisme - Tanger - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ)

Aller plus loin

Maroc : on en sait un peu plus sur les deux individus qui préparaient des attentats

Les deux individus arrêtés le 26 janvier 2022 à Benguérir et au douar Sidi Kerroum relevant de la commune rurale Oulad Hassoun El Hamri, dans la région de Rehamna, et qui...

Espagne : trois Marocains pro Daech risquent 6 ans de prison

Le procès des trois Marocains accusés d’endoctrinement sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et YouTube et d’incitation des personnes à rejoindre l’État islamique...

Qui est le Marocain affilié à Daech arrêté en Italie ?

On en sait un peu plus sur le jeune marocain arrêté récemment en Italie grâce à l’aide que les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont...

Le Maroc aide l’Italie à arrêter un Marocain, responsable Daech

Les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont aidé les services de sécurité italiens en charge des affaires de terrorisme à arrêter un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Décès d’Abdelhak Khiame, ancien patron du BCIJ

Triste nouvelle ce mardi 23 août 2022. L’ancien patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Abdelhak Khiyame, est décédé aujourd’hui des suites d’une longue maladie.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...