Les États-Unis aident le Maroc à arrêter un chef terroriste présumé

6 mai 2022 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les éléments de la Force Spéciale de la Direction générale de l’agence de sécurité surveillance du territoire (DGST), en coordination et sous la supervision, sur le terrain, des officiers de la police judiciaire du Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ) ont réussi à interpeller un individu de 37 ans, partisan de l’organisation Daech, actif dans la ville de Berkane. Il serait impliqué dans la préparation d’un projet terroriste visant à porter gravement atteinte à l’ordre public.

Dans un communiqué, la BCIJ a fait savoir que c’est à partir des recherches et d’investigations techniques conjointes avec le FBI (Federal Bureau of Investigation des États-Unis d’Amérique) que l’individu a été identifié et que son projet terroriste a été mis à nu. L’enquête révèle que le suspect dirigeait un groupe fermé sur une plateforme de communication aux objectifs et projets extrémistes, visant à enrôler et à embrigader les personnes imprégnées de l’idéologie takfiriste, en vue de perpétrer des actes terroristes contre des intérêts et des personnalités marocaines et étrangères sur le territoire national.

À lire : Terrorisme : la DGST marocaine permet l’arrestation d’un homme en Belgique

Les recherches et investigations effectuées montrent aussi qu’il était en contact avec l’émir présumé de la cellule terroriste démantelée par les services sécuritaires de la ville d’Oujda le 25 mars 2021, poursuit la même source. Le suspect comptait sur sa formation technique de pointe en ingénierie pour infiltrer les systèmes de traitement automatisé des données et pirater les systèmes informatiques de certaines cibles vitales, afin d’assurer un soutien financier dans le cadre du “istihlal”, ajoute le BCIJ.

À lire : Maroc : l’arrestation d’un homme a évité une attaque à la voiture piégée

En attendant de dévoiler toutes les activités extrémistes qui lui sont imputées, d’identifier ses liens éventuels avec les organisations terroristes à l’intérieur et à l’extérieur du Maroc et de déterminer tous les contours du projet terroriste qu’il préparait et comptait commettre sur le territoire national, le chef terroriste présumé interpellé a été placé en garde à vue.

Sujets associés : Terrorisme - Berkane - Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) - Etat islamique - Daech - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : l’arrestation d’un homme a évité une attaque à la voiture piégée

Le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ) a interpellé tôt mercredi, un extrémiste affilié à l’organisation dite « État islamique ». Il serait impliqué dans la...

Maroc : on en sait un peu plus sur le chef terroriste présumé interpellé à Berkane

Des révélations ont été faites sur l’individu de 37 ans, partisan de l’organisation Daech, actif dans la ville de Berkane, arrêté vendredi 6 mai, par le Bureau Central...

Terrorisme : la DGST marocaine permet l’arrestation d’un homme en Belgique

Nouvelle prouesse des services de renseignement marocains. Un citoyen belge d’origine marocaine soupçonné de préparer des attentats, a été arrêté grâce à la collaboration de la...

Le Maroc dévoile sa nouvelle liste d’individus et d’entités classées terroristes

Le Maroc a publié sa liste de personnes et d’entités classées terroristes mise à jour le 7 avril et publiée au Bulletin officiel du 5 mai 2022. Une liste établie par le Comité...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Décès d’Abdelhak Khiame, ancien patron du BCIJ

Triste nouvelle ce mardi 23 août 2022. L’ancien patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Abdelhak Khiyame, est décédé aujourd’hui des suites d’une longue maladie.

Le Maroc renforce son dispositif légal de lutte contre le terrorisme

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif national en se dotant d’un centre national de traitement des informations relatives aux passagers et aux vols aériens.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...