« Le Maroc est un partenaire stratégique et loyal de l’Espagne »

7 juin 2022 - 07h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, a demandé lundi à la presse d’éviter de faire des spéculations « inappropriées » sur l’espionnage des téléphones de Pedro Sanchez et la crise migratoire de mai 2021 à Sebta, soutenant que le Maroc est un « partenaire stratégique » et loyal de l’Espagne.

Grande-Marlaska a qualifié d’« inappropriées » les spéculations contenues dans l’article publié ce lundi par El País selon lequel les services secrets espagnols auraient transmis au gouvernement un rapport pour l’informer que l’entrée de milliers de migrants en mai de l’année dernière faisait partie de la stratégie de « pression » du Maroc sur l’Espagne pour qu’elle change de position sur le Sahara.

À lire : Sahara : le Maroc a fait pression sur l’Espagne

Le ministre de l’Intérieur a insisté sur le fait que les relations avec le Maroc sont empreintes de « loyauté, fiabilité et de fraternité ». Les relations avec le Maroc continueront de « s’approfondir », comme l’ont soutenu le président du gouvernement, Pedro Sanchez, et le roi Mohammed VI, lors de leur rencontre à Rabat le 7 avril, rappelle Grande-Marlaska.

À lire : Espionnage avec Pegasus : l’Espagne évite d’accuser le Maroc sans preuves

Concernant l’espionnage des téléphones de Pedro Sanchez et de certains ministres à l’aide de Pegasus, Grande-Marlaska a demandé de ne pas lier le Maroc à cette affaire dont la justice est déjà saisie. Le Maroc est un « partenaire stratégique » et « loyal » de l’Espagne avec lequel il entretient et continuera d’entretenir des relations « basées sur la confiance mutuelle », a-t-il déclaré.

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Ceuta (Sebta) - Autonomie Sahara

Aller plus loin

Sahara : le Maroc a fait pression sur l’Espagne

Le Centre national de renseignement (CNI) a informé le gouvernement espagnol que l’entrée irrégulière de milliers de migrants à Sebta en mai 2021 faisait partie de la stratégie...

Fernando Grande-Marlaska fait l’éloge des relations avec le Maroc

Le ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, s’est exprimé, vendredi, sur la qualité des relations entre son pays et le Maroc, soutenant que le royaume est un...

Le Maroc et l’Espagne peuvent « construire quelque chose de grand ensemble »

Le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Adil Raiss, fraîchement nommé coprésident du Conseil économique...

Le ministre espagnol de l’Intérieur défend le Maroc

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska s’est exprimé sur la qualité des relations bilatérales entre son pays et le Maroc, qualifiant ce dernier de «...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Première célébration de la fête d’indépendance d’Israël au Maroc

Le bureau de liaison d’Israël au Maroc a organisé le 5 juillet dernier à Rabat, une cérémonie marquant la célébration de la 74ᵉ fête de l’indépendance de l’État hébreu. Une première depuis des années.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Sahara : Brahim Ghali menace (encore) le Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a réitéré la volonté des Sahraouis de coopérer avec tous les pays voisins pour préserver « la paix et la sécurité » dans la...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.