Maroc : deux policiers arrêtés après la mort d’un gardé à vue

23 septembre 2019 - 17h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Deux policiers en poste à El Jadida seraient impliqués dans la mort d’un individu placé en garde à vue. Leur dossier a été envoyé au juge d’instruction.

Ils vont faire les frais de ce qui pourrait s’apparenter à une bavure policière. Deux policiers ont été arrêtés après la mort d’un individu placé en garde à vue, la semaine dernière, à El Jadida, rapporte le quotidien Al Massae.

Selon la même source, les premières investigations policières, l’autopsie réalisée sur le corps du défunt et les témoignages de certaines personnes indiquent que le mis en cause est décédé après avoir reçu plusieurs coups violents.

Saisi du dossier, le Procureur général du Roi a décidé de le renvoyer au juge d’instruction. Les deux policiers seront interrogés et entendus sur leur présumée implication dans cette affaire.

Si l’un des policiers arrêtés a été placé en détention provisoire, l’autre a été poursuivi en état de liberté provisoire, sous la disposition de l’enquête menée par le Parquet général.

La police avait arrêté, le jeudi 12 septembre, le défunt en état d’ivresse eta été placé en garde à vue. Admis à l’Hôpital provincial d’El Jadida, le lendemain de son arrestation, celui-ci a succombé à ses blessures à l’unité des soins intensifs.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : El Jadida - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Décès - Police marocaine - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : deux policiers arrêtés pour corruption à Guelmim

Neuf individus dont deux policiers exerçant au district provincial de la sûreté de Guelmim, ont été arrêtés par la brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) les 20 et 21...

Benguerir : enquête sur le décès d’un suspect placé en garde à vue

La brigade de police judiciaire de Benguerir a ouvert une enquête, suite au décès jeudi d’un homme placé en garde à vue. L’homme est décédé à bord de l’ambulance qui l’emmenait...

Maroc : décès d’un homme en garde à vue à Benguerir

Placé en garde à vue dans une affaire d’ivresse et de possession d’arme blanche, un homme de 31 ans est décédé dimanche matin après son transfert à l’hôpital.

Ces articles devraient vous intéresser :

Marrakech veut en finir avec la mendicité et les SDF

La ville de Marrakech mène une lutte implacable contre la mendicité professionnelle et le sans-abrisme, qui porte déjà ses fruits. À la manœuvre, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et la brigade touristique.

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Maroc : Vaste mouvement de nominations au sein de la police

Abdellatif Hammouchi, directeur général de la Sûreté nationale, a procédé à une série de nominations importantes dans le cadre de la stratégie de consolidation du principe de rotation des postes de responsabilité et de promotion de jeunes compétences...

Décès de l’ancienne ministre Soumia Benkhaldoun

L’ex-ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, est décédée des suites d’un cancer. Elle était âgée de 60 ans,

Maroc : l’épineux problème des cimetières

Face à une crise grandissante liée à l’espace des cimetières au Maroc, Ahmed Toufiq, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, a abordé, ce lundi, la problématique devant la Chambre des représentants.

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.

Maroc : des repas funéraires ... interdits

Les habitants de deux villages marocains n’auront plus à organiser des repas funéraires. Une décision a été prise dans ce sens lors d’une assemblée publique.

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.