« Le Maroc a utilisé la pandémie pour exercer une pression accrue sur Ceuta et Melilla »

15 mai 2021 - 18h20 - Ecrit par : S.A

La chercheuse spécialisée dans la migration à la frontière entre l’Espagne et le Maroc, Keina Espiñeira affirme que « le Maroc a utilisé la pandémie (de Covid-19) pour exercer une pression accrue sur Ceuta et Melilla ».

« Le Maroc a utilisé la pandémie pour exercer une pression accrue sur Ceuta et Melilla, proposant en parallèle un discours transitoire sur une réforme du secteur économique dans tout le Nord et la création d’emplois dans de nouveaux centres logistiques pour les personnes travaillant dans l’économie atypique », a-t-elle déclaré dans une interview.

La chercheuse espagnole explique que ceci est lié à la délocalisation des entreprises européennes, car le Maroc redéfinit sa stratégie sociale et économique en relation avec le port de Tanger Med ; créant deux pôles industriels avec des géants tels que Renault. « Et la pandémie ? Le Maroc dit : «  […] J’ai une justification pour entreprendre ces transformations et pour que la population n’ait pas la possibilité de manifester, avec un couvre-feu et des restrictions sur les réunions », a ajouté Keina Espiñeira, rappelant que les passages frontaliers entre Ceuta, Melilla et le Maroc sont fermés depuis mars 2020. Cette mesure, fait-elle observer, a fait disparaître toute l’activité économique dépendant d’une relation plus ou moins poreuse. Elle cite en exemple le portage, le travail domestique, la construction, les loisirs et tourisme, etc.

Réagissant à l’expulsion du Maroc d’Helena Maleno, chercheuse et journaliste sur les migrations et les droits de l’Homme, Keina Espiñeira a indiqué que la criminalisation de la solidarité et la persécution des personnes et des organisations qui offrent un soutien aux migrants… est une pratique répandue. « L’important est de comprendre que cette criminalisation est marquée par l’UE. Dans la réforme de la loi sur les étrangers en 2009, il a été prévu de punir les personnes qui donnent refuge à des sans-papiers. Et il y a eu des campagnes dans les mouvements sociaux dénonçant cette inculpation, comme “Save hospitality”  », a-t-elle poursuivi.

Tags : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Un député espagnol veut obliger le Maroc à ouvrir ses frontières avec Sebta et Melilla

L’eurodéputé Jordi Cañas a demandé à la Commission européenne d’obliger le Maroc à rouvrir ses frontières avec Ceuta et Melilla qui sont, selon lui, «  asphyxiées ...

Ceuta et Melilla étouffées par le Maroc

Les villes de Ceuta et Melilla subissent depuis des années la pression économique du Maroc. Étouffées, elles estiment être laissées à leur sort par le gouvernement espagnol. Selon...

Ceuta et Melilla : les frontières restent fermées jusqu’au 31 juillet à minuit

Le ministère de l’Intérieur a publié au Bulletin officiel un arrêté qui interdit l’entrée des travailleuses saisonnières en provenance des pays dont les frontières avec l’Espagne sont...

Sebta et Melilla veulent contrer les « stratégies hybrides » du Maroc

Les présidents de Ceuta et Melilla, Juan Jesús Vivas et Eduardo de Castro, ont appelé ce mercredi à une plus grande intégration de leurs deux villes dans l’Union européenne (UE)...

Nous vous recommandons

Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui refusent la convocation du Maroc

Après que Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a annoncé ce dimanche que les internationaux marocains Hakim Ziyech, Noussair Mazraoui et Abde Ezzalzouli figurent sur la liste des pré-convoqués pour le prochain match...

Vahid Halilhodzic fera appel à de nouveaux joueurs

L’entraîneur des Lions de l’Atlas continue de peaufiner la liste des joueurs qui feront partie du prochain rassemblement. Selon des sources proches de Vahid Halilhodzic, cette liste devrait comporter de nouveaux...

Ramtane Lamamra charge à nouveau le Maroc (vidéo)

Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères, estime que le Maroc est allé trop loin dans la conspiration contre l’Algérie, en utilisant des membres de groupes terroristes et en frappant sa stabilité de...

Coupe arabe : l’Algérie cherche-t-elle à éviter le Maroc ?

L’Algérie et l’Égypte disputeront leur prochain match de la Coupe arabe 2021 mardi 7 décembre, à Doha. La sélection algérienne veut coûte que coûte gagner pour terminer premier du groupe D afin d’éviter de croiser le fer avec le Maroc en quarts de...

Mohammed VI autorise le rapatriement de la dépouille d’Aminata, fille de Sékou Touré

Le roi Mohammed VI a affrété un aéronef pour rapatrier en Guinée la dépouille d’Aminata Touré, fille de l’ancien président, Sékou Touré. Le vol spécial sera effectué demain lundi, en dépit de la fermeture des frontières...

Fès : nouveaux tarifs pour les petits taxis

A Fès, le tarif des trajets courts en petits taxis est en hausse. Il faut débourser désormais 6 dirhams au lieu de 4 dirhams auparavant.

Un chef militaire du Polisario tué par un drone marocain

Le commandant de la cinquième région militaire du Front Polisario aurait été tué dimanche lors d’une attaque marocaine par drone, laquelle aurait également blessé une autre personne.

L’huile d’olive marocaine sera-t-elle élue la meilleure au monde ?

Trente meilleurs dégustateurs du monde se réuniront les 18 et 19 mars à Cordoue, dans le sud de l’Espagne, à l’occasion du concours international Evooleum Awards, pour évaluer les échantillons des 100 meilleurs huiles d’olive extra vierges (EVOO) du monde...

Le Maroc accélère ses projets dans l’énergie renouvelable

Le Maroc a décidé de mettre le turbo concernant ses projets dans le domaine des énergies renouvelables. Prévue pour 2030, la transition vers une économie verte pourrait être effective dès 2025.

Plus d’un million de téléspectateurs pour « Échappées belles » sur le Maroc

Samedi soir, l’émission « Échappées belles » qui invitait les téléspectateurs à aller à la découverte de certains villages marocains inconnus des touristes, a rassemblé plus d’un million de personnes.