Voici le plan de Sebta et Melilla pour ne plus dépendre du Maroc

27 juin 2021 - 19h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le gouvernement espagnol prévoit de mettre en œuvre en urgence un plan stratégique pour lutter contre le «  blocus économique du Maroc  » sur Ceuta et Melilla.

L’Espagne veut accélérer la mise en œuvre d’un plan stratégique pour contrer le blocus économique imposé par le Maroc aux deux villes autonomes de Ceuta et Melilla, indique un rapport du gouvernement auquel El Pais a eu accès. Le plan serait opérationnel « avant l’été », précisent des sources gouvernementales.

De façon précise, le gouvernement, pour sauver les deux villes qui sont « étouffées » par le Maroc, envisage d’intégrer Ceuta et Melilla dans l’union douanière de l’UE et de revoir leur régime économique et social. Cela passe par des exemptions fiscales « pour stimuler le tourisme et les jeux en ligne », la création d’une zone de « prospérité partagée » avec Gibraltar, et le renforcement de l’activité portuaire à Melilla afin de maîtriser la rude concurrence avec le port de Nador. La nouvelle stratégie intègre aussi l’accueil des gardes de l’Agence européenne des frontières (Frontex) dans les deux villes.

À lire : L’Espagne veut solliciter Frontex pour protéger Ceuta et Melilla

Dans ce document, l’Exécutif souligne aussi le « défi sociodémographique » de Ceuta et Melilla face à un flux migratoire important en provenance du Maroc et une « fracture sociale » croissante du fait du manque d’opportunités et d’espaces de loisirs pour une population jeune. Il alerte aussi sur la naissance des « sentiments xénophobes » et d’un certain « détachement envers l’État », de nombreux citoyens de Ceuta et Melilla estimant que les services publics (santé, éducation et autres services sociaux) sont « de moindre qualité que la moyenne nationale et mis à la disposition des étrangers. », principalement les habitants de Nador et de Tétouan.

La crise diplomatique majeure ouverte entre le Maroc et l’Espagne après l’accueil en avril de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, dans un hôpital de Logrono, et la crise migratoire qui s’en est suivie avec l’entrée massive en mai de migrants à Ceuta, ont amené les deux pays à mettre l’accent sur leurs priorités : autant le Sahara constitue une question sensible pour le Maroc, autant l’Espagne tient à sa souveraineté sur Ceuta et Melilla.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

A Sebta, l’activité économique est en berne

L’économie est en berne à Sebta. Les principales activités sont asphyxiées au profit de la lutte contre la migration clandestine. L’arrêt de la contrebande, du tourisme, de...

L’Espagne veut solliciter Frontex pour protéger Ceuta et Melilla

L’Espagne prend des mesures drastiques pour sécuriser Ceuta et Melilla face à la menace du Maroc de récupérer les deux villes autonomes. Le gouvernement de Sanchez envisage...

Ceuta et Melilla étouffées par le Maroc

Les villes de Ceuta et Melilla subissent depuis des années la pression économique du Maroc. Étouffées, elles estiment être laissées à leur sort par le gouvernement espagnol....

Le Maroc veut « étouffer » Melilla et Sebta

Le président de Melilla, Eduardo de Castro, a critiqué la stratégie du Maroc d’étouffer Ceuta et Melilla, avec la construction de grands ports au nord du pays et l’arrêt de...

Ces articles devraient vous intéresser :