Maroc : la fin du régime de retraite des parlementaires actée

1er juin 2021 - 11h29 - Maroc - Ecrit par : J.K

Après de vives discussions sur le sujet de la retraite des députés, la décision est finalement prise. La commission des finances relevant de la Chambre des représentants a adopté lundi, les deux propositions de loi sur la liquidation des caisses de retraite des deux chambres du Parlement.

Le président issu du PJD de la commission des finances, Abdellah Bouanou, rapporte Le360, a déclaré que « les deux caisses ont été définitivement liquidées à travers ces deux propositions de loi », avec six pour, deux abstentions et trois contre. Avec la liquidation du régime de retraite de la deuxième chambre, 120 conseillers en exercice pourront obtenir la restitution de la somme totale des cotisations versées à la caisse interne de retraite.

Grâce un amendement adopté au terme de la réunion, quelques anciens conseillers de la seconde Chambre continueront de bénéficier de leurs pensions jusqu’en 2023. Dans ce sens, les réserves du régime de retraite de la deuxième Chambre sont de près de 130 millions de dirhams. Quant aux montants à restituer, ils s’élèvent à 369 000 dirhams pour les 120 conseillers en fonction.

En ce qui concerne la caisse de retraite de la première chambre, le même régime de liquidation de la deuxième chambre sera appliqué. Toutefois, il faut rappeler que le régime de pensions des députés est en faillite depuis 2017.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lois - Sécurité sociale - Parlement marocain

Aller plus loin

Maroc : voici le programme de généralisation de la couverture sociale

Le ministre des Finances a présenté, ce lundi 22 février, le calendrier de la généralisation de la couverture sociale devant les membres de la commission des finances. Cette...

Maroc : 5% des parlementaires n’ont pas dépassé le primaire

Le nouveau parlement marocain sera composé en majorité de personnes âgées de plus de 55 ans. 5,32 % d’entre eux n’ont pas été au-delà du cycle primaire et plus du quart ont...

Maroc : le dossier de retraites des élus sur la table de la Cour constitutionnelle

Le Parti authenticité et modernité (PAM) souhaite que la Cour constitutionnelle invalide la proposition de loi votée en plénière de la Chambre des conseillers et liée à la...

Maroc : la Cour constitutionnelle acte la fin de la retraite des députés

Dans sa décision adressée au président de la Chambre des représentants, la Cour souligne « la conformité du texte de loi sur la liquidation du régime de retraite des députés...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va distribuer les aides directes aux plus pauvres cette année

Le gouvernement prévoit d’accorder une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Cette mesure phare du processus de généralisation de la protection sociale, enclenché par le pays, sera effective dès cette année, selon le...

TikTok, l’impossible interdiction au Maroc

Face à la dépravation des mœurs à laquelle conduit l’utilisation de TikTok, les députés de l’opposition ont invité le gouvernement marocain à prendre ses responsabilités et à interdire l’application chinoise dans le royaume. Mais y arriveront-ils ?

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : 30 députés éclaboussés par des affaires de corruption

Au total, 30 députés marocains sont poursuivis par la justice en leur qualité de président de commune pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, de chantage, et de falsification de documents...

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Lenteur d’Internet au Maroc : les critiques d’un député

Le député Ahmed Abbadi du groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des représentants a dénoncé le faible débit de la connexion Internet dans plusieurs villes et régions du Maroc, imputant la responsabilité de cette...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : la retraite à 65 ans ?

Alors que les députés de l’opposition rejettent le projet du gouvernement d’Aziz Akhannouch de porter l’âge de la retraite à 65 ans, Younes Sekkouri, le ministre de l’Intégration économique, de la Microentreprise, de l’Emploi et des Compétences, dément...