Recherche

Sahara : « Nous sommes prêts à prendre les armes pour défendre l’intégrité territoriale du Maroc » 

© Copyright : DR

14 mars 2016 - 11h10 - Maroc

C’est un discours très offensif du Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane prononcé samedi lors d’une séance exceptionnelle au Parlement suite aux propos de Ban Ki-moon sur le Sahara.

Pour Benkirane, le Secrétaire général des Nations Unies a abandonné son impartialité lors de sa récente visite dans les camps de Tindouf. « Ban Ki-moon a abandonné l’impartialité et l’objectivité au cours de sa visite à Bir Lahlou à travers ses déclarations et ses gestes symboliques », a déclaré Benkirane, estimant que cette visite était une « atteinte à la souveraineté du Maroc » mais aussi aux « aux droits internationaux et aux lois fondamentales des Nations Unies ».

Revenant sur les propositions du Maroc, le Chef du gouvernement a affirmé que le royaume avait proposé deux dates aux Secrétaire général (novembre 2015 et janvier 2016), mais que celles-ci avaient été refusées. De son côté, Ban Ki-moon avait proposé la date de mars 2016, mais celle-ci était incompatible avec l’agenda du roi Mohammed VI.

S’exprimant au nom du parti de l’Istiqlal, le député et président de Laâyoune Hamdi Oueld Rachid a été le plus virulent en déclarant que le Maroc était prêt à prendre les armes. « Nous sommes prêts à prendre les armes pour défendre l’intégrité territoriale du Maroc », a-t-il déclaré lors de cette séance lors de laquelle plusieurs responsables se sont exprimés.

Le Maroc reproche au SG de l’ONU d’avoir été partial lors de sa visite début mars des camps de Tindouf et en Algérie. Il avait employé le mot « occupation » en parlant de la présence marocaine au Sahara.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact