Recherche

Aéronautique : le Maroc veut concurrencer "Le Bourget" avec l’ "AéroExpo Marrakech"

© Copyright : DR

18 juin 2019 - 19h40 - Maroc

La 53ème édition du Salon International de l’Aéronautique et de l’espace (SIAE) de Paris-Le Bourget a été marquée par plusieurs signaux forts. L’un des plus significatifs aura été l’engagement à donner plus d’ampleur à l’ "AéroExpo Marrakech", pour en faire un plus grand événement, avec une plus grande notoriété, à l’image de ce qui se fait en France.

Au plus grand salon aéronautique mondial, qui se tient, du 17 au 23 juin 2019, à Paris-Le Bourget, le Président honoraire du Groupement des Industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS) a donné le ton, concernant les nouvelles ambitions du Maroc, dans le secteur. En effet, "il a été décidé, au niveau gouvernemental, de modifier l’organisation de l’ "AéroExpo Marrakech", de façon à ce que le Ministère de l’Industrie et le Groupement des Industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS) le prennent dorénavant en charge, en partenariat, bien évidemment, avec l’IEC. Les travaux sont en cours pour inaugurer le nouveau format de ce Salon, en 2020", déclare Hamid Benbrahim El-Andaloussi.

D’ailleurs, le Maroc assure une participation remarquable à ce Salon aéronautique mondial, avec son stand qui s’étend sur 100 m2. Mieux, la forte délégation marocaine témoigne de l’intérêt du pays pour cet événement. En effet, on dénombre, à en croire Challenges, plusieurs institutionnels ayant fait le déplacement. Entre autres, l’hebdomadaire cite, outre le Ministère de l’Industrie, le GIMAS, l’Agence marocaine de Développement des investissements et des exportations (AMDIE), le MidParc, l’Agence spéciale "Tanger Méditerranée" (TMSA), la Royal air Maroc (RAM) et MedZ.

Si, pour Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, "l’objectif ici n’est plus de faire connaître le Maroc, déjà devenu aujourd’hui une véritable base aéronautique" ; il s’agira, plutôt, de "définir, avec les investisseurs, comment on peut les accompagner, comment on peut leur créer une place dans cet écosystème-là". L’autorité gouvernementale n’a pas manqué d’être rassurante : "Nous entamons directement nos conversations par comment nous pouvons travailler ensemble, qu’est-ce qu’ils vont apporter de plus au Maroc et vice-versa ?", a-t-elle renchéri.

Faut-le rappeler, le Maroc peut s’enorgueillir d’un potentiel non négligeable pouvant lui permettre de drainer davantage d’investisseurs, pour un plus grand développement du secteur. En effet, souligne la même source, le domaine aéronautique marocain compte, aujourd’hui, près de 140 entreprises. Il emploie directement près de 16.700 personnes qualifiées. En 2018, les exportations du secteur s’élèvaient à 13,9 milliards de DH, soit 5,6% du total des exportations du Royaume. Le secteur enregistre également la plus forte croissance, à l’export de l’industrie manufacturière, avec un taux de 13,8%, de quoi entrevoir de belles perspectives ...

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact