Maroc : un soutien financier inespéré après le tremblement de terre

13 septembre 2023 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Après le violent tremblement de terre du 8 septembre qui a fait des centaines de morts, de blessés, et causé d’énormes dégâts, le Maroc devrait recevoir une prime d’assurance auprès d’un assureur mondial.

Le gouvernement marocain devrait bénéficier d’une prime d’assurance paramétrique de 250 millions de dollars après la catastrophe survenue dans la nuit de vendredi à samedi, rapporte Insurance Insider, le site britannique spécialisé dans les assurances. En plus de cette prime, le Maroc devrait également recevoir 1 milliard de dollars d’un autre mécanisme de mutualisation des risques couvrant le risque sismique dans le royaume. Il n’aura toutefois droit qu’à un paiement partiel en raison de sa structure différente. Ce régime paramétrique a été négocié par Gallagher Re, une société mondiale de courtage en réassurance et de conseil. Celle-ci a d’ailleurs confirmé être en discussion avec le gouvernement marocain et les réassureurs pour établir le calcul des pertes suite au puissant séisme.

À lire : Maroc : une aide financière pour les propriétaires touchés par le séisme

« Nous sommes engagés avec notre client, le FSEC, depuis le tremblement de terre de vendredi soir (8 septembre). Notre équipe travaille 24 heures sur 24 depuis lors pour produire des chiffres en temps réel, alors que le calcul des estimations de pertes se poursuit tôt pour donner une certitude à 100 %, il est probable que le régime non assuré soit sollicité. […] Nous sommes également en contact avec des réassureurs, car notre objectif est évidemment de faire en sorte que tout paiement dû au titre de la couverture puisse être remis au peuple marocain le plus rapidement possible afin de l’aider à se relever et à reconstruire », a déclaré Nicolas Moinier, associé au FSEC chez Gallagher Re.

À lire :Séisme au Maroc : « Une journée de masse salariale » pour la solidarité

L’avantage de la solution paramétrique, c’est de fournir une couverture rapide aux personnes non assurées en cas de séisme, déclenchée par l’Indice de Mercalli Modifié (IMM). Plus de 20 réassureurs, dirigés par de grands réassureurs mondiaux traditionnels, accompagnent ce programme qui s’aligne généralement sur les objectifs ESG des assureurs pour couvrir les risques non assurés et combler le fossé en matière de couverture des catastrophes.

À lire :Séisme au Maroc : l’aide précieuse des satellites

En 2020, le Fonds de Solidarité contre les Evénements catastrophiques (FSEC) créé pour indemniser les victimes non assurées d’événements catastrophiques d’origine humaine ou naturelle, notamment les grèves, les émeutes, les troubles civils, le terrorisme, les tremblements de terre, les inondations et les tsunamis avait mandaté Gallagher Re pour développer ce régime, déclenché par des séismes de magnitude supérieure à 5,0 sur l’échelle IMM.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés :

Aller plus loin

Séisme au Maroc : une facture salée pour l’État

Le séisme meurtrier qui a frappé le Maroc vendredi 8 septembre pourrait coûter 9 milliards d’euros, selon les premières estimations. Un coût qui sera entièrement supporté par...

Séisme au Maroc : « Une journée de masse salariale » pour la solidarité

Le président de la Maison de la diaspora marocaine, Jamal Belahrach, demande aux chefs d’entreprises installées au Maroc de contribuer à la solidarité nationale à hauteur d’une...

Le roi Mohammed VI au chevet des sinistrés du séisme

Le roi Mohammed VI effectue un déplacement de terrain dans les régions sinistrées par le meurtrier séisme qui a secoué le Maroc et fait plus de 2800 morts et 2501 blessés.

Maroc : une aide financière pour les propriétaires touchés par le séisme

Les propriétaires des logements détruits par le séisme recevront une indemnisation, a annoncé lundi Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement marocain, au terme d’une réunion du...

Ces articles devraient vous intéresser :