Standard & Poor’s croit en l’économie marocaine

11 avril 2020 - 20h30 - Economie - Ecrit par : G.A

Le Maroc peut compter sur sa bonne gestion de la pandémie pour préserver ses acquis auprès des agences d’évaluation. En dépit de la crise sanitaire et de ses effets négatifs sur l’économie nationale, le royaume est parvenu à garder sa notation chez Standard & Poor’s.

Selon l’Économiste, "le Maroc maintient son Investment Grade (BBB) dans le contexte difficile de la crise sanitaire, tout en gardant des perspectives stables". Mieux, "l’impact économique et budgétaire défavorable de la pandémie du covid-19, sera maîtrisé sans endommager durablement et structurellement les paramètres de crédit", rassure le journal.

Les conséquences engendrées par la pandémie ont poussé certains économistes à craindre une récession économique pour le compte de cette année 2020. Mais l’agence de notation entrevoit une reprise de l’activité au cours du second semestre, même si pour cela, il faudra que "les autorités poursuivent les réformes structurelles économiques et budgétaires pour permettre une amélioration des performances économiques et budgétaires et une baisse graduelle du déficit de la balance courante".

Mais en attendant un tel scénario, L’Économiste relève que "le déficit budgétaire se creuserait à 5,2 % du PIB fin 2020 et que la dette publique nette atteindrait 55,4 % avant une amélioration de la situation, avec le rebond économique auquel s’attend S&P en 2021". L’amélioration des performances dans les secteurs non agricoles et la résilience du secteur agricole, le rétablissement de l’environnement des affaires et la demande extérieure seront les principaux éléments de cette reprise tant attendue.

Sujets associés : Investissement - Croissance économique - PIB - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Standard & Poor’s dégrade la note du Maroc

Dans sa dernière publication, l’agence de notation Standard & Poor’s a confirmé la note du Maroc à BBB- et note une perspective négative.

Ces articles devraient vous intéresser :

Une entreprise canadienne pour le traitement des rejets de la station de Bouregreg

Aquatech Maroc, filiale du groupe Aquatech International basé au Canada, a été retenue au terme de la procédure de sélection de l’entreprise qui aura en charge la gestion et l’exploitation des installations et ouvrages de l’unité de traitement des...

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Fitch confirme la notation « BB+ » du Maroc avec des perspectives stables

Fitch Ratings a confirmé le 4 novembre la note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à « BB+ » avec une perspective stable. L’agence américaine de notation s’attend par ailleurs à un resserrement monétaire de la part de...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le Groupe Bel cède ses parts dans Safilait

Le groupe laitier français Bel Group, actionnaire majoritaire dans la société marocaine Safilait, a annoncé la cession de ses parts à l’acteur laitier polonais Polmlek. Le montant de la transaction n’est pas connu.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...