Maroc : six nouveaux centres pour les tests virologiques

12 avril 2020 - 06h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Le ministère de la Santé vient d’autoriser six nouveaux centres universitaires à effectuer les tests virologiques 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Outre les trois établissements à savoir, l’Institut Pasteur à Casablanca, l’INH et l’Hôpital militaire de Rabat, seuls autorisés depuis le début de la crise à effectuer ces tests, six autres établissements hospitaliers viennent d’être autorisés pour suppléer à la forte demande de ces tests virologiques. Il s’agit des Centres hospitaliers universitaires de Casablanca, Rabat, Oujda, Fès, Marrakech et Agadir. Quant au CHU de Oujda, il commencera probablement les tests la semaine prochaine.

Cette décision a été prise alors que le Maroc a décidé d’élargir les tests en faisant l’acquisition de près de 100 000 kits à l’étranger.

Pour le ministère de la Santé, les 48 établissements hospitaliers covid-19, répartis dans différentes régions, seront chargés de recevoir les malades éventuels, d’effectuer les prélèvements pour les tests et les acheminer vers les 9 centres de tests virologiques. Seuls les établissements hospitaliers agréés sont autorisés à effectuer les prélèvements et demander des tests.

Par ailleurs, plusieurs acteurs sanitaires du secteur privé, dont le Pr J. Heikel, ont appelé l’État à agréer des laboratoires privés afin de réaliser les tests et même les prélèvements. À ce jour, le Maroc n’avait réalisé que 7 734 tests, chiffre qui peut paraître dérisoire au regard des besoins, mais qui est en forte progression.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.