Tolérance religieuse : Nasser Bourita défend le «  modèle unique  » marocain

19 novembre 2020 - 00h00 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Nasser Bourita, ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger, a, au cours de la conférence ministérielle pour la promotion de la liberté religieuse, présenté le «  modèle unique  » marocain qui, à l’en croire, est basé sur trois aspects fondamentaux.

En matière de tolérance religieuse, le Maroc est cité parmi les bons élèves. Au cours de cette visioconférence, Nasser Bourita a condamné «  l’instrumentalisation croissante de la religion à des fins terroristes dans le contexte de la pandémie  », indiquant que l’exemple marocain représente un modèle unique où le Roi Mohammed VIest «  Commandeur des croyants et garant de la liberté de culte  ». Fustigeant «  l’instrumentalisation croissante de la religion à des fins terroristes dans le contexte de la pandémie  », le ministre a expliqué que l’approche marocaine était basée sur trois aspects à savoir, la clairvoyance, l’ouverture et le pragmatisme.

Selon Nasser Bourita, la clairvoyance se traduit par un rappel constant du Roi à ce que la religion ne soit plus un alibi pour les ignorants, car « la religion est lumière, connaissance et sagesse ». Parlant de l’ouverture, Bourita a indiqué la visite du Pape François, accueilli en 2019 par le Roi à un moment où le monde avait besoin d’un leadership renouvelé pour un dialogue entre les religions. Quant au pragmatisme, il a souligné que « l’engagement du Maroc en faveur de la liberté religieuse est basé sur des actes concrets. Ainsi, le Maroc a mis en place deux institutions phares pour promouvoir les valeurs d’un Islam tolérant : L’Institut Mohammed VI pour la formation des Imams, Mourchidines et Mourchidates et la Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains », a précisé le ministre.

Lors de cette troisième Conférence ministérielle, organisée par la Pologne et les États-Unis par visioconférence, Nasser Bourita a affirmé que «  la conviction du Maroc est que la religion est détournée alors qu’elle devrait être un vecteur d’unité face aux divisions prônant la négation de l’autre, un facteur de dialogue face au refus de la tolérance et de la coexistence et une source de lumière face aux courants obscurantistes qui refusent la modération et demeurent dans l’ignorance  ».

Tour à tour, le ministre a évoqué «  le courage et la détermination  » de l’Institution de la Commanderie des Croyants «  à protéger nos concitoyens juifs de la barbarie du nazisme et à soutenir la restauration des mosquées et des synagogues  » mais aussi, «  la création d’institutions scientifiques et culturelles à l’image de la Maison de la Mémoire à Essaouira et le Musée de la Culture Juive à Fès  ».

Pour conclure, Nasser Bourita a fait observer que « l’approche du Maroc est toujours constante, même dans les moments difficiles ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Nasser Bourita

Aller plus loin

Le discours d’Emmanuel Macron sur l’islam dénoncé

Le discours d’Emmanuel Macron contre le séparatisme islamiste n’a pas reçu un écho favorable auprès des membres de l’institution islamique sunnite Al-Azhar. Ils dénoncent un...

Une juge s’excuse auprès d’une musulmane voilée

Une juge de la Cour du Québec s’est excusée auprès d’une musulmane à qui elle avait cinq ans plus tôt refusé de comparaître voilée. La magistrate est visée par des procédures...

Manuel Valls s’en prend encore à l’Islam

L’ex-Premier ministre, Manuel Valls réitère son appel à combattre l’islam politique suite à l’attaque terroriste survenue, vendredi 25 septembre, devant les anciens locaux de...

États-Unis : un musulman demande du temps pour prier, son employeur le vire

Aux États-Unis, E’Lon Brown, 37 ans, de confession musulmane a été licencié pour avoir demandé à son entreprise «  des aménagements  » pour prier.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Roi Mohammed VI en visite au Sahara ?

Le roi Mohammed VI serait attendu dans les prochains jours au Sahara où il se rendra dans plusieurs villes.

Maroc : versement imminent des aides pour les victimes du séisme

Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, a annoncé à Rabat le versement imminent des aides d’urgence pour les familles affectées par le séisme d’Al Haouz. Ces aides, qui s’élèveront à 30 000 dirhams par famille sur 12 mois, seront versées dès...

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Des personnes condamnées pour terrorisme graciées par le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a gracié quelque 1518 personnes à l’occasion de l’Aïd al fitr fêté ce samedi 22 avril au Maroc, dont certaines ont été condamnées dans des affaires de terrorisme. Voici le détail de ces grâces :

Aid al Adha : 1 434 personnes graciées par le roi Mohammed VI

À l’occasion de à l’occasion de l’Aïd Al Adha, célébrée ce jeudi 29 juin au Maroc, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 1 434 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le Roi Mohammed VI rend hommage à Mohamed Moatassim

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu Mohamed Moatassim, Conseiller du Souverain, décédé lundi à Rabat.

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Visite de Macron au Maroc : Rabat contredit Paris

La visite du président français Emmanuel Macron au Maroc, évoquée par la cheffe de la diplomatie française, Catherine Colonna, dans une interview, « n’est pas à l’ordre du jour et n’est pas programmée », a affirmé une source gouvernementale marocaine à...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.