Le Maroc négocie une grosse livraison du vaccin Sinopharm

19 février 2021 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Après les deux premières livraisons du vaccin chinois Sinopharm, le Maroc est en négociation depuis 48 heures avec la Chine pour la troisième livraison, prévue en avril. Cette fois, le pays veut avoir une quantité plus importante de doses.

Pour avoir plus de visibilité sur les livraisons, « le Maroc a demandé à la partie chinoise d’augmenter le nombre de doses qui seront reçues dans le troisième lot, ou d’annoncer officiellement que le Maroc a acquis 10 millions de doses du vaccin, en fixant un programme spécifique pour les dates d’arrivée des lots », fait savoir TelQuel.

Toujours dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, un laboratoire marocain est en pourparlers avec les autorités sanitaires marocaines pour obtenir une licence, afin d’importer le vaccin russe Spoutnik-V. Il y a quelques mois, ce laboratoire a conclu un accord avec son homologue russe, producteur du vaccin. Quelques aménagements techniques, notamment l’autorisation de son utilisation sur le territoire marocain, sont en suspens, indique la même source.

Sujets associés : Chine - Santé - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

La date de réception des prochaines doses de vaccin connue

Le Maroc va recevoir de nouvelles doses de vaccins anti-Covid en février, mars et avril prochain à des dates précises, selon le ministre de la Santé. Le royaume compte vacciner...

Choisi par le Maroc, le vaccin de Sinopharm efficace à 79 %

Le vaccin du groupe pharmaceutique chinois Sinopharm que compte utiliser le Maroc pendant la grande campagne de vaccination, serait efficace à 79,43%. Le groupe l’a annoncé ce...

Covid-19 : Sinopharm livre au Maroc tous les documents sur le vaccin chinois

La Direction des Médicaments et de la Pharmacie au ministère marocain de la Santé vient de recevoir tous les documents concernant le vaccin chinois Sinopharm contre le Covid-19...

Vaccin anti-Covid : « une grosse pression pèse sur nous », confie le ministre de la Santé

Alors qu’elles étaient annoncées pour être livrées ce samedi, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb a déclaré, ce vendredi 15 janvier que les premières doses du vaccin du...

Ces articles devraient vous intéresser :

La fête de l’Aïd Al-Adha fait craindre le pire

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le Maroc enregistre de plus en plus de décès liés au Covid-19. Les Marocains craignent que la situation épidémiologique ne s’aggrave avec la célébration dimanche, la fête du sacrifice.

L’implication des MRE attendue dans les réformes du système sanitaire

Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) attend des cadres de santé marocains résidant à l’étranger, un engagement citoyen pour la réussite du projet de réforme du système sanitaire national.

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la chimiothérapie.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Au Maroc, l’été rime avec piqûres de scorpion

La recrudescence des piqûres de scorpion dans certaines régions du Maroc, en cette période de canicule et de saison estivale, inquiète. Les spécialistes appellent les citoyens à prendre les précautions pour prévenir ces piqûres mortelles.

Le Maroc manque cruellement de psychiatres

Malgré des progrès significatifs ces dernières années, le Maroc ne dispose pas d’assez de ressources humaines en termes de santé mentale. Le royaume ne compte que 343 psychiatres et 214 psychologues, pour une population estimée en 2020 à près de 37...

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.