Maroc : la vague de démolitions atteint Nador

4 février 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

À l’instar de plusieurs villes, les autorités locales de Nador ont lancé des opérations de démolitions d’habitations érigées sur le domaine public maritime.

La plage d’Arekmane, Ras El Ma, et Beni Ensar sont concernés par ces opérations qui visent à libérer le domaine public maritime de toutes formes d’occupation et d’habitation illégales, rapportent des sources à Nadorcity, précisant que le gouverneur de la province supervisera personnellement l’exécution de ces opérations.

À lire : Démolitions en série dans plusieurs villes marocaines

Avant le lancement des opérations de démolitions, des avis seront envoyés aux propriétaires ou résidents de ces habitations afin qu’ils libèrent les lieux dans les meilleurs délais, rappelle-t-on. Pour certains citoyens, cette mesure est une opportunité, car elle va stimuler l’activité économique locale et créer des emplois, contribuant ainsi au développement de la région.

Sujets associés : Nador - Immobilier - Bni Nsar

Aller plus loin

Démolitions en série dans plusieurs villes marocaines

Le ministère de l’Intérieur marocain a ordonné l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités au sujet des constructions érigées sur le domaine public maritime, objet...

Tanger libère ses trottoirs et ça ne plait pas à tout le monde

Les opérations de libération de l’espace public se poursuivent au Maroc. Lundi, les autorités de Tanger ont procédé à la saisie des chaises, tables et enseignes des boutiques et...

Maroc : que cache la démolition d’habitats et de commerces à Imsouane ?

Les autorités locales ont déployé des bulldozers à la plage d’Imsouane, joyau naturel du sud du Maroc, pour démolir les habitats et les commerces au grand dam de la population....

Dar Bouazza : Opération coup de poing, les plages débarrassées des constructions illégales

L’opération de libération du domaine public maritime se poursuit à Dar Bouazza. Les autorités locales de la ville ont récemment adressé une mise en demeure aux exploitants des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le château de Gretz-Armainvilliers, ancienne propriété du roi Hassan II

Le roi Hassan II n’avait pas seulement un goût prononcé pour les voitures de luxe. Il était aussi un amoureux de belles demeures et avait acquis une auprès de la famille Rothschild.

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.

Maroc : où en est l’aide au logement ?

Des discussions sont en cours entre les parties prenantes pour finaliser le décret relatif à l’aide directe au logement en vue de sa présentation au Conseil de gouvernement dans les prochains jours.

Maroc : de bonnes perspectives pour le marché de l’occasion

Le projet de loi de finances (PLF) 2023 annonce une hausse de 33,36 % des recettes de droits de mutation (biens immobiliers, automobiles, etc.). Les perspectives semblent prometteuses pour le marché de l’occasion.

Achat de logement au Maroc : les notaires baissent les prix

Les notaires vont accompagner et soutenir les citoyens à travers tout le Maroc, tout au long du processus d’octroi de l’aide directe au logement (2024-2028). Une convention a été signée dans ce sens.

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Maroc : les prix de l’immobilier en hausse au premier trimestre 2023

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) a enregistré au premier trimestre 2023 une hausse de 0,8 %, en glissement annuel, selon Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).