Maroc : les maisons et restaurants sur les plages démolies

12 février 2024 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les autorités locales de la préfecture de M’diq-Fnideq ont lancé une vaste opération de libération du domaine public maritime. Des dizaines d’établissements installés illégalement sur les plages ont été démolis.

L’opération a démarré par la ville de Martil, où les bâtiments construits sans autorisation sur la plage ont été démolis, indiquent des sources, ajoutant que la bande côtière de la province de Fahs-Anjra est également concernée par cette opération.

La même opération est en cours dans la ville de Tanger où l’occupation illégale du domaine public maritime est plus prononcée. Sur la plage de Malabata, de grands espaces ont été privatisés par des cafés et restaurants, avec la complicité de certains élus. Les habitants de la ville saluent cette action des autorités, laquelle leur permettra de jouir pleinement de la plage.

À lire : Dar Bouazza nettoie sa côte : adieu bâtiments illégaux et privatisation des plages

Dans une étude réalisée il y a un an environ, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a souligné la nécessité d’interdire la construction à moins de 100 mètres de la mer et de libérer les plages afin d’en garantir l’accès aux citoyens.

Le Conseil a rappelé que la bande côtière du Maroc s’étend sur plus de 3 500 km et que les activités économiques qui s’y mènent contribuent à 83 % du produit intérieur brut du royaume et génèrent plus de 50 % des emplois. Dans cette dynamique, le Conseil a recommandé de prendre des mesures pour valoriser la côte, tout en veillant à préserver l’environnement.

Sujets associés : Fnideq - Martil - Environnement

Aller plus loin

Dar Bouazza : Opération coup de poing, les plages débarrassées des constructions illégales

L’opération de libération du domaine public maritime se poursuit à Dar Bouazza. Les autorités locales de la ville ont récemment adressé une mise en demeure aux exploitants des...

Maroc : la vague de démolitions atteint Nador

À l’instar de plusieurs villes, les autorités locales de Nador ont lancé des opérations de démolitions d’habitations érigées sur le domaine public maritime.

Dar Bouazza nettoie sa côte : adieu bâtiments illégaux et privatisation des plages

Les autorités régionales de Nouaceur ont lancé mardi une vaste opération de libération du domaine public maritime dans la commune de Dar Bouazza, précisément au niveau de la...

Démolitions en série dans plusieurs villes marocaines

Le ministère de l’Intérieur marocain a ordonné l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités au sujet des constructions érigées sur le domaine public maritime, objet...

Ces articles devraient vous intéresser :

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Mondial 2030 : les Marocains contraints de se mettre au tri sélectif

Le Maroc va mobiliser près de 6 milliards de dirhams pour la mise en œuvre du projet de tri des déchets dans les six villes devant accueillir les matchs de la coupe du monde 2030 qu’il co-organise avec l’Espagne et le Portugal.

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Le miel marocain est en péril

Les apiculteurs marocains sont inquiets. Depuis des années, des colonies d’abeilles sont décimées en raison de la sécheresse et des aléas climatiques, ce qui affecte durement la production du miel.

Exploitation de terres rares : le Maroc signe un accord avec Rainbow

Le géant britannique Rainbow Rare Earths vient de conclure un accord tripartite avec le groupe marocain de phosphates et d’engrais OCP et l’Université polytechnique Mohammed VI en vue de l’extraction et la transformation des terres rares.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Double certification pour Royal Air Maroc

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a récemment décerné à Royal Air Maroc les certifications IEnvA (IATA Environmental Assessment) et IWT (IATA Illegal Wildlife Trade) pour son engagement constant en faveur de l’environnement et de...

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux catastrophes naturelles.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...