L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

7 janvier 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à l’exclusion des MRE du programme.

À la date du 5 janvier, 24 % des 7 961 inscrits pour percevoir les aides au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Le nouveau programme d’aide directe au logement lancé par le roi Mohammed VI en remplacement du programme d’appartements à 250 000 DH suscite l’intérêt des MRE. Seuls les Marocains résidant au Maroc ou à l’étranger, qui ne sont pas propriétaires au Maroc et qui n’ont jamais bénéficié d’une aide au logement, seront les bénéficiaires des aides. Mais l’inclusion des MRE au programme soulève de vives polémiques.

À lire : Aide au logement : succès auprès des MRE

Sur la toile, des critiques et interrogations émergent au sein des internautes marocains. Certains pensent que l’idéal serait d’exclure les MRE du programme ou de faire des Marocains résidant au Maroc les seuls bénéficiaires. D’autres sont inquiets à l’idée que les logements achetés par les MRE, dans le cadre de ce programme alimentent le marché noir, avec pour conséquence l’explosion des prix des loyers. Mais selon le ministère de l’Habitat, une fois propriétaire, résident ou pas, l’intéressé ne peut ni louer son bien, ni encore moins en faire un usage professionnel. Obligation sera faite aux MRE de conserver ces logements pendant 5 ans en tant que résidence principale au Royaume. Ils peuvent aussi les mettre à disposition gracieusement au profit de leurs conjoints, ascendants ou descendants en ligne directe au premier degré.

À lire : Aides au logement au Maroc : conditions et modalités d’octroi

« C’est une aide au logement pour les plus démunis en principe. Intégrer les MRE revient à contourner le but. Les gens ne sont pas contre aider les mre mais contre détourner une aide en faveur d’autres à qui elle n’est pas destinée », commente un internaute sur X cité par H24info. « […] Je ne sais pas si les MRE sont éligibles ne serait-ce qu’économiquement, car ce type de logement c’est pour les plus précaires. Je ne connais pas de foyer de MRE qui survivent à 500 € par mois, des locaux avec ce type de revenu beaucoup plus fréquemment », écrit un autre. « Pour booster les ventes de 1, et de 2 tout MRE aspire à revenir un jour au pays au moins dès sa retraite. Donc je comprends pas certains commentaires en fait…  », s’indigne un utilisateur de X.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - MRE

Aller plus loin

Aide au logement : Un vrai succès chez les MRE

Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, confirme l’intérêt des Marocains résidant à...

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Achat de logement au Maroc : les notaires baissent les prix

Les notaires vont accompagner et soutenir les citoyens à travers tout le Maroc, tout au long du processus d’octroi de l’aide directe au logement (2024-2028). Une convention a...

Ces articles devraient vous intéresser :

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

Marhaba 2023 : Le Maroc accueille 1,2 million de MRE, en hausse de 21%

Quelque 1,2 million de Marocains résidant à l’étranger (MRE) et de 280 000 véhicules sont entrés au Maroc dans le cadre de l’opération de l’opération Marhaba 2023, selon le ministère du Transport et de la logistique.

Location au Maroc : une hausse générale des prix

Une montée générale des prix des loyers a été observée au Maroc, que ce soit pour les appartements ou les villas et ce dans la plupart des villes. Voyons ça en détail.

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

Les MRE, un vivier de compétences inexploitées par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à cinq millions, contribuent de manière significative au développement du Maroc. Ils restent attachés au royaume et sont disposés à le servir à le défendre de toutes les manières possibles.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

La force économique des MRE se reflète à la Bourse de Casablanca

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les investisseurs étrangers détiennent à, eux seuls, plus du quart de la capitalisation boursière de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC).

Marchandises et cadeaux : que dit la douane marocaine ?

La douane marocaine a démenti les rumeurs selon lesquelles une nouvelle taxation serait appliquée aux cadeaux importés par les voyageurs marocains ou étrangers.

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.