Aides au logement au Maroc : conditions et modalités d’octroi

21 octobre 2023 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatim Ezzahra El Mansouri, a présenté vendredi, lors d’une conférence de presse au siège de son département, le processus à suivre par les primo-acquéreurs pour bénéficier de l’aide au logement.

Après la mise en place officielle du dispositif d’aide directe au logement par le roi Mohammed VI le 17 octobre dernier, la ministre a exposé les étapes à suivre pour bénéficier d’une aide publique au logement. D’entrée, Fatim Ezzahra El Mansouri a rappelé que ce programme qui sera exécuté sur la période 2024-2028, vise à faciliter l’accès au logement aux Marocains résidant au Maroc comme à l’étranger et ne disposant pas d’une résidence principale au Maroc, en leur apportant une aide financière directe.

Le département de Fatim Ezzahra El Mansouri a élaboré un projet de décret qui fixe les conditions, formes et modalités d’octroi de cette aide directe aux familles. Selon ce texte qui entrera en vigueur le 1ᵉʳ janvier 2024, une aide directe de 100 000 DH sera accordée pour l’acquisition d’un logement dont le prix est inférieur à 300 000 DH TTC, et de 70 000 DH pour l’acquisition d’un logement dont le prix varie entre 300 000 et 700 000 DH TTC. Les futurs bénéficiaires de cette aide doivent n’avoir jamais obtenu d’aide publique au logement. Le contrat de vente devra être signé devant un notaire et le logement devra disposer d’un permis d’habiter délivré en 2023, précise le document.

À lire : Aide au logement au Maroc : voici le montant des aides

Dans un souci de transparence, tout le processus, de l’inscription des demandeurs jusqu’au versement de l’aide, se fera en ligne sur une plateforme de la CDG. Les demandeurs qui ne savent pas utiliser l’outil informatique se feront aider par des cybercafés avec lesquels le ministère signera des conventions, a indiqué Fatim Ezzahra El Mansouri, annonçant que ces aides devraient coûter à l’État 9,5 milliards de DH dès la première année au cours de laquelle devraient s’écouler 70 000 à 100 000 unités de logements.

Ce programme vise à renforcer le pouvoir d’achat des ménages à faible revenu et de la classe moyenne, améliorer leurs conditions de vie et contribuer à réduire le déficit en logement, a expliqué la ministre, ajoutant qu’au plan économique, il permettra de promouvoir la création d’emplois dans le secteur, ainsi que la participation des petites et moyennes entreprises, et de réguler et contrôler le marché immobilier. À terme, 12 Agences régionales de l’urbanisme et de l’habitat seront créées pour mettre en œuvre ce programme d’aide directe au logement et accompagner la rénovation de la planification urbaine et territoriale, a-t-elle conclu.

Sujets associés : Immobilier - Fatima Zahra Mansouri

Aller plus loin

Achat de logement au Maroc : les notaires baissent les prix

Les notaires vont accompagner et soutenir les citoyens à travers tout le Maroc, tout au long du processus d’octroi de l’aide directe au logement (2024-2028). Une convention a...

Le logement, un mirage pour les jeunes Marocains

L’accès au logement des jeunes est un problème récurrent au Maroc, en Espagne et dans la plupart des pays méditerranéens. C’est ce que révèle une étude publiée par le Centre de...

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

Maroc : une aide versée aux familles

Comme annoncé, l’aide prévue pour les familles marocaines dans le besoin sera versée par le gouvernement. Celle-ci devrait intervenir sous peu. Quel montant ? quand est-ce...

Ces articles devraient vous intéresser :

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Location au Maroc : une hausse générale des prix

Une montée générale des prix des loyers a été observée au Maroc, que ce soit pour les appartements ou les villas et ce dans la plupart des villes. Voyons ça en détail.

Maroc : plus d’exonérations aux promoteurs immobiliers ?

Le conseil de gouvernement veut sonner la fin des exonérations accordées aux promoteurs immobiliers. Elles seront remplacées par des aides directes, lesquelles seront accordées aux acquéreurs.

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Au Maroc, le marché de l’immobilier connaît un net ralentissement

Le marché de l’immobilier au Maroc marque des signes d’essoufflement cette année. C’est ce que révèlent les données publiées par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Maroc : légère baisse des prix de l’immobilier au deuxième trimestre

Les prix de l’immobilier au Maroc ont enregistré un léger recul au deuxième trimestre de l’année, relève Mubawab dans son Guide de l’immobilier.

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.