Recherche

Maroc : plus de la moitié des femmes ont subit un acte de violence

© Copyright : DR

11 décembre 2019 - 19h10 - Société

Au Maroc, plus de 7,6 millions de femmes âgées de 15 à 74 ans ont subi au moins une fois, un acte de violence. Ces chiffres émanent du Haut-Commissariat au Plan (HCP), qui a procédé à une enquête sur les violences faites aux femmes.

C’est dans le cadre de la campagne nationale et internationale de mobilisation pour l’élimination de la violence à l’encontre des femmes, que le HCP a dévoilé ce rapport. Le taux de prévalence en milieu urbain est de 58% contre 55% en milieu rural. L’enquête a révélé, également, que les prévalences des violences psychologique et physique ont respectivement diminué de près de 9 points, passant de 58% à 49%, et de 2 points, passant de 15% à 13%.

Par contre, les violences économique et sexuelle ont augmenté respectivement de près de 7 points à 15% et de 5 points à 14%. En dehors de la violence en public et dans le milieu éducatif qui a connu une baisse de 20% et de 14% , la violence conjugale et celle observée en famille sont en pleine progression.

L’enquête a eu le mérite de révéler une autre forme de violence. Il s’agit de la cyber-violence, qui touche près de 1,5 million de femmes au Maroc. Elle est née avec le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication et l’expansion des réseaux sociaux. Avec une prévalence de 14%, elle se manifeste par le biais de courriels électroniques, d’appels téléphoniques, de SMS et autres. Ce type se violence se manifeste plus parmi les citadines, surtout les femmes âgées de 15 à 19 ans.

L’enquête a souligné que les femmes refusent de plus en plus d’être des victimes silencieuses. Même si le nombre est faible, elles sont nombreuses à déposer une plainte auprès de la police. Une avancée énorme quand on sait qu’au Maroc, la résolution du conflit par consentement, l’intervention de la famille, la crainte de la vengeance de l’auteur de violence, le sentiment de honte ou d’embarras particulièrement en cas de violence sexuelle, sont déclarées comme principales causes qui empêchent les victimes de se faire connaître auprès des autorités.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact