A vendre : virginité à 150 dirhams (reportage)

26 janvier 2018 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Pour certains, c’est une question d’honneur. Sujet tabou, la virginité avant le mariage est encore réclamée par de nombreuses familles marocaines, notamment par le futur époux qui exige, parfois, un certificat de virginité.

Face à cette situation, certaines familles ont recours à un hymen artificiel que l’on peut trouver assez facilement dans les souks pour 100 ou 200 dirhams. Mais attention, des faux hymens de contrefaçon existent comme l’explique ce reportage de TV5 Europe tourné à Derb Omar à Casablanca.

Pour les familles qui voudraient passer chez le médecin, l’opération chirurgicale appelée l’hyménoplastie peut être pratiquée et permet de « rendre intact et de façon indétectable l’hymen ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Femme marocaine - Mariage - Vidéos - Virginité

Aller plus loin

Maroc : un « macabre dictionnaire » pour démystifier les tests de la virginité

« Le macabre dictionnaire des tests de virginité » est la dernière publication du Mouvement alternatif des libertés individuelles (MALI) pour dénoncer et condamner les risques...

Maroc : Accusée de ne pas être vierge après son mariage, elle se suicide

Une jeune mariée a décidé de mettre fin à ses jours après avoir été accusée par son mari et sa belle-famille de ne pas être vierge. Le drame a eu lieu après le retour de leur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Hiba Abouk et Achraf Hakimi amoureux comme au premier jour

Hiba Abouk et Achraf Hakimi sont toujours ensemble et leur relation est comme au premier jour. La femme de l’international marocain a démenti encore les rumeurs évoquant une crise dans son couple.

Maroc : le registre national des mariés bientôt disponible

Dans quelques jours, le ministère de la Justice marocain va procéder au lancement du registre national des mariés dans le but de mettre fin aux infractions constatées dans le domaine.

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).