Un Marocain recherché par Interpol arrêté à Sebta

8 juin 2022 - 09h00 - Espagne - Ecrit par : A.T

Un Marocain, faisant l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités marocaines, a été interpellé, mardi, par la Garde civile espagnole à Sebta.

L’individu recherché par Interpol est soupçonné d’appartenir à un réseau de trafic de drogue, opérant « par voie maritime des côtes marocaines jusqu’aux côtes de Sebta », rapporte Europa Press.

A lire : Interpol associe le Maroc à une vaste opération anti-drogue

L’affaire du mis en cause sera examinée par María Tardón, présidente du tribunal central d’instruction numéro 3 de l’Audience nationale, qui sera chargée de traiter « toutes les procédures relatives son extradition » vers le Maroc, souligne la même source.

La Garde civile espagnole s’est félicitée d’avoir pu empêcher « les conséquences judiciaires des actions illégales qui auraient été « commises » par cet homme et ce, grâce à « l’intervention policière et la coopération internationale. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Drogues - Ceuta (Sebta) - Interpol - Arrestation

Aller plus loin

Un Espagnol recherché par Interpol arrêté au Maroc

Un Espagnol âgé de quarante-sept ans a été interpellé, samedi 21 juillet, au niveau d’un barrage policier dressé à l’entrée de la ville de Tétouan, en compagnie d’un jeune...

Un Nigérian recherché par Interpol arrêté à Casablanca

La police a arrêté dimanche à Casablanca, un Nigérian sous le coup d’un mandat d’arrêt international délivré par les autorités judiciaires espagnoles.

Interpol associe le Maroc à une vaste opération anti-drogue

Interpol, en coordination avec les polices de 41 pays dont le Maroc, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis a mené deux opérations de lutte contre le trafic de drogue en...

Des Marocains dans le viseur d’Interpol

Plusieurs Marocains impliqués dans la traite d’êtres humains et le soutien à des groupes extrémistes sont dans le viseur du bureau d’Interpol à Rabat. Des membres de cette bande...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Interpol : les 11 Marocains les plus recherchés de la planète

Onze Marocains sont actuellement recherchés par l’organisation de la police internationale : Interpol. Ces individus, sous le coup de mandats internationaux, sont accusés de crimes et délits graves.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »